Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Rennes-le-Chateau, l'abbé Saunière, mystères, trésor, graal, Arche d'Alliance, tombeau, Boudet, Rennes-les-Bains, étude, recherche, partage ... etc. Tout est là !
Règles du forum
Il est impératif de lire les règles avant de poster sur le forum!

Aides du forum
Si vous avez des difficultés pour poster votre message (édition, mise en page, BBcodes...) consultez la F.A.Q. ou consultez le guide:
Créer du texte en gras, italique et souligné - Changer la taille ou la couleur du texte - Puis-je combiner les balises de mise en forme ? - Citation dans les réponses - Créer une liste - Créer un lien vers un autre site - Ajouter une image à un message - Insérer une video - Envoyer une image depuis son ordinateur
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

C. Alverda a écrit : 22 sept. 2022, 21:58
17, ici gît l'Art. :amen:

:hello:
Salut Charly...
L'art du sceau (sigillaire) ou du saut (to vault=sauter, virevolter) ou du sot (pêcheur) ???
En interprétant "volskes" par "to vault" et en faisant des "redones" des "read hone", Boudet apportait déjà une correspondance entre "pierre savante" et "saut" (sceau)...
De même, il situe la source de l'Atax sur le plateau de Roquefort de Sault qu'il décrit comme séparé en deux, une partie riche et grasse où on élève des boeufs (Buillac) et une partie pauvre et deshéritée où on élève des brebis équipées de cloches (Garabell) ...
L'origine égyptienne des mégalithes proposée par l'abbé Gillard semble bien être déjà présente chez Boudet dans cette "source" entre "bœuf/Égypte" et "brebis, cloche/Christianisme"...
D'autant qu'on peut traduire "Buillac" par "to buy=acheter, acquérir et axe=hache"... La "hache celtique" ou "pierre de trou" étant "ce qu'il faut croire", cela nous amène immanquablement à une filiation "égyptienne" du Christianisme...
Ces bons curés semblent s'être abreuvés aux mêmes sources... :innocent:
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

La description du "cromlecK" de Boudet est plutôt atypique...
Il commence par un cheminement dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'au Bazel puis, sans raison apparente, il reprend dans le sens anti-horaire jusqu'à Montferrand...
Or, page 18 de la VLC, il traduit "baissel" par "cuve, tonneau"... De même il interprète "bezel" par "châton d'une bague"...
On peut donc en déduire que le Bazel est le chaton de la bague formée par le cromlecK et qu'il est creux...
Il était d'usage dans les temps anciens de porter une bague dont le chaton creux renfermait au choix poison ou autres substances utiles...
Et justement, Bazel est creux... Plusieurs galeries de mines ou naturelles s'y trouvent...
Il convient donc de regarder la carte différemment en plaçant le Bazel en haut et son opposé, le Cercle, en bas...
Rappelons que les "chérubins" (to share=partager, up=haut) étaient disposés de chaque côté du sommet de l'Arche...
Ces chérubins (ou anges) sont représentés avec des ailes et c'est grâce à ces ailes que ceux-ci prennent l'air (l'L prend l'R)... Ça c'est pour Charly :hello:...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
C. Alverda
ANIMATEUR +
Messages : 353
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par C. Alverda »

crétin premier a écrit : 27 sept. 2022, 09:56
Et justement, Bazel est creux... Plusieurs galeries de mines ou naturelles s'y trouvent...
Il convient donc de regarder la carte différemment en plaçant le Bazel en haut et son opposé, le Cercle, en bas...
Rappelons que les "chérubins" (to share=partager, up=haut) étaient disposés de chaque côté du sommet de l'Arche...
Ces chérubins (ou anges) sont représentés avec des ailes et c'est grâce à ces ailes que ceux-ci prennent l'air (l'L prend l'R)... Ça c'est pour Charly :hello:...
Salut C1 et tutti,

Merci pour l'intention, je confirme qu'il faut tourner la carte car H. R. L., mais faut-il remplacer le H par un K ? :biggrin:

« La hache tournoie dans l’air qui frémit, mais l'aile s’ouvre, et l’on va jusqu’à Dieu. »
(Maurice Leblanc. Arsène Lupin gentleman cambrioleur (1907)

L’histoire se passe dans un château qui possède un souterrain mentionné par la chronique locale, mais dont nul, y compris le châtelain, ne connaît exactement les entrée et sortie. Le châtelain expose ce problème à des invités qui lui demandent s’il possède des indices. Aucun, répond-il, quand l’un d'eux, l’abbé Gélis curé du village, objecte qu’il y a le message codé de Sully qui révèle qu’à la veille de la bataille d’Arques, le roi Henri IV vint souper et coucher dans ce château et rencontrer « la plus jolie dame de Normandie ».
La dame fut introduite auprès du roi par le souterrain, celui-ci aurait confié ce secret de famille à son ministre Sully qui consigna l’anecdote avec cette phrase sibylline : « La hache tournoie dans l’air qui frémit, mais l’aile s’ouvre, et l’on va jusqu’à Dieu.
La résolution de l’énigme consistait à faire tourner la lettre H de l’inscription Thibermesnil dans la bibliothèque, puis la lettre R, qui déclenche un mécanisme, enfin le L qui ouvre le souterrain menant à la chapelle, là où l’on va jusqu’à Dieu !
Dans ce roman, Arques est encore mentionné pour sa forêt, ainsi que la grange de Roquefort, et si je me souviens bien l’abbé Gélis, déclaré fouilleur d’archives et grand liseur de mémoires, est cité huit fois.
N'est-ce pas, Hermance ? (pour les ceusses qui suivent) :alien:
Modifié en dernier par C. Alverda le 28 sept. 2022, 18:56, modifié 1 fois.
P.Silvain
x
Messages : 3656
Enregistré le : 22 févr. 2003, 11:30
Avertissements : 1
Localisation : Aiguille creuse
Contact :

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par P.Silvain »

Non ! Pour "ceusses" qui comprennent c'est HERMINIE (aire mine nid) !

Et n'oubliez pas Véronica au lin (Vers haut nid kaolin)...

Et UlpiaN redécouvrit le secret de l'abbé Gélis ...

https://ulpian-theory.com/wp-content/up ... secret.pdf

:hello:
C. Alverda
ANIMATEUR +
Messages : 353
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par C. Alverda »

P.Silvain a écrit : 27 sept. 2022, 10:58 Non ! Pour "ceusses" qui comprennent c'est HERMINIE (aire mine nid) !

Et n'oubliez pas Véronica au lin (Vers haut nid kaolin)...

Et UlpiaN redécouvrit le secret de l'abbé Gélis ...

https://ulpian-theory.com/wp-content/up ... secret.pdf

:hello:
Il faut rendre à Plantard ce qui appartient au César. :lol:

Dans l'exposition de son " Rébus de Rennes-le-Château" P. P. initie à la "langue des oiseaux" par des exemples comme : "Eglise de Rennes-le-Château : le rébus de Madeleine, le jais, le dé, le nid.". Mais aussi : "Haut bouclier. Demi-tour. Dôme. Véronica au Lin. Simon regarde. Il précise pour le Nid : le point culminant de la région est le nid d'aigle du Cardou, riche en kaolin., quant au JAIS : une mine de jais dont l'entrée se trouve sous un dolmen marqué d'une croix par Boudet existe près de Sougraignes.
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

Bonsoir à tous...
Comme promis je reviens ici vous présenter quelques cogitations qui me semblent intéressantes...
Ceux que mes recherches intéressent savent que je me guide en suivant ce que j'appelle "la piste des K"...
Cette piste est tellement apparente, puisqu'elle est introduite dans le titre même de la VLC (avec ce "cromlecK" à l'orthographe spéciale), que j'ai mis 35 ans avant de la remarquer...
En résumé, il s'agit bêtement de chercher les mots contenant un K et d'en analyser le contexte car Boudet utilise ces K pour "marquer" les passages importants...
Ainsi, il introduit le mot "Kabyle" pour signaler l'importance des Berbères et des "traductions" suivantes...
Idem pour les "ArecomiKes" qu'il situe d'abord à Nîmes avant de les "échanger" avec les tectosages toulousains...
Idem pour la "Kairolo" de RlB qui signale que le "blé" provenait en grande partie de l'étranger...
Aujourd'hui, je vais vous démontrer à l'aide d'Hercule que Boudet veut nous emmener en Ecosse...
J'avais déjà montré que le goundhill, ou sarrat plazent, nous menait à Mount Pleasant (Karoline du Nord, USA) qui a vu l'acte fondateur du Rite Écossais Ancien et Accepté... Ceci étant corroboré par le "huzza" prononcé "houzzé" qui est clamé 3 fois par les participants lors de l'ouverture des "tenues" du REAA (et uniquement le REAA)...
L'important n'est pas le voyage outre Atlantique mais la référence à l'Ecosse contenue dans la dénomination du REAA... La suite va vous le prouver...
Page 296, "la BerKe" est traduite en "to bay=bêler, aboyer" et "to hearK=prêter l'oreille" (remarquez la notion de chien de garde introduite par bêler et aboyer... Ça va servir plus loin)... Bien sûr le K de "to hearK" est de trop... Mais, quelques lignes plus bas, Boudet introduit Hercule qu'on peut traduire par "hearK hull"... "hull" est un manteau, une couverture, mais aussi une coque (la carène qu'on peut voit sur la carte) ou une cosse...
Hercule, c'est donc "prêter l'oreille à les cosses ou à la coque"... Alacoque ou la coque du bateau des argonautes page 297 ou il dévore un bœuf (volé à Geryon ???) et combat le sanglier d'Erymante (sans H !!!) qu'il ramène page 301 à EuryTShee (au lieu d'Eurysthee) accueilli par un héraut (34 Hérault ???)... Quant au chien de garde mis en exergue plus haut, il s'agit bien sûr de Cerbère...
Laissons Hercule de côté pour le moment et intéressons nous à Campbell... Pas la soupe à la tomate mais le clan Campbell (non, pas le whisky non plus, m'enfin !!!), le clan écossais introduit par Boudet page 296 avec "la Campbelle"... Ces Campbell sont tristement célèbres pour avoir perpétré le massacre de Glencoe pendant la rébellion jacobite où il assassinent les Donald qui leur offraient l'hospitalité...
Ces Donald descendent des premiers rois du "dal riata", un royaume s'étendant depuis l'Ulster (Irlande du Nord) jusqu'en Ecosse et Pays de Galles à une époque où les 2 îles étaient reliées par un isthme du fait du niveau bas de la mer... Depuis le déluge le niveau est monté... :grin:
Les légendes locales prétendent que le "dal riata" était chrétien avant l'arrivée de Saint Colomba, Iona et le livre de Kells (page 6 celtae=kell=homme fait ou "fait homme"???)
Il y a beaucoup à dire à propos des jacobites et des troupes continentales qui prennent le pouvoir sur les insulaires (page 3 et 16 correspondant respectivement aux invasions de Guillaume le conquérant et de Guillaume III d'Orange)... L'histoire se répète (Boudet le signale) et j'y reviendrais plus tard quand j'aurais mis un peu d'ordre dans mon merdier...
Enfin, et pour enfoncer le clou, le terme "volques" dérive du proto-germanique "walhaz" qui a donné "Wales" (pays de Galles en anglais) alors que les gallois l'appellent "Cymru" et sont eux mêmes les "cymry" ou "kymry"... Les Cimmeriens de Boudet...
Dans la mythologie locale, Bran est un géant dont la tête serait enterrée à Londres sous la colline blanche... Un Golgotha londonien ???
En gaélique, Bran signifie corbeau mais pour Boudet, c'est "la pellicule du blé moulu passé au blutoir", le "son"... :scratch: à creuser...
Bran avait un neveu nommé "gwern" et Boudet le traduit correctement par "aune"...
Que penser de tout ça ???
À mon humble avis, il y a "quelque chose" de très ancien en provenance du "dal riata" (d'Ecosse, du pays de Galles ou peut-être d'Irlande) qui aurait été rapporté chez nous vraisemblablement par les jacobites (peut-être par les Dillon) et ce "quelque chose" pouvait être potentiellement explosif au 19ème siècle... Nul doute que nous en apprendrons plus en suivant la "piste des K" et en remettant l'ensemble dans le bon ordre...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

Petit oubli de ma part...
Lors d'un précédent message, j'expliquais la traduction du mot "Afrique" par Boudet... "afer=vent du sud-ouest" et "rick=amas"...
Le seul vent du sud-ouest soufflant dans la région est l'Alba qui a donné son nom au massif des Alberes...
Or, vers une époque qu'on peut difficilement situer, les "dal riatan" et les Pictes s'unissent pour lutter (avec succès) contre l'envahisseur et fondent le royaume d'Alba qui donnera son nom à la perfide Albion...
Encore une fois, Boudet nous souffle la réponse par l'homonymie et la renforce par "rick=amas" puisqu'un amas n'est pas seulement un tas mais aussi une union, un amalgame, en l'occurrence l'union des "dal riatan" et des Pictes...
Boudet, dans sa description des tribus armoricaines, nous parle de peinture et de teinture... Or, les Pictes tirent leur nom de leurs peintures de guerre qui en faisaient des "hommes peints"... En anglais, "picture" signifie "image", "représentation", "peinture"...
Voili voilou, vous savez tout... Ou presque... :devil:
En effet, Boudet a la fâcheuse habitude d'entre mêler les pistes et l'Ecosse pourrait bien nous mener vers les causses et le crâne du géant Bran enterré sous la "colline blanche" de Londres (pourquoi enterrer un Gallois à Londres ??? Et puis où se trouve cette "colline blanche" ???) se trouver dans un autre Londres plus méridional et entouré d'un tas de "collines blanches"...
Ce Londres m'a d'ailleurs toujours étonné puisque son étymologie semble sortir de nulle part et ne correspond à aucune racine occitane...
Bref, on n'est pas sorti de la verge, comme disait mon spermatozoïde préféré... Désolé :blush:
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par grominet »

crétin premier a écrit : 03 nov. 2022, 23:23 Il y a beaucoup à dire à propos des jacobites
Et sur l'entourage de Mgr Dillon (Jacobites, FM).
Sans oublier son intendant provincial suivant de près les affaires locales et, plus tard, chargé d'une mission par Louis XVI (récolte de fonds pour les armées constituées par les émigrés ?).

Le K est intéressant alors que, si nous suivons la bible, le H est plutôt l'ajout essentiel (Abram devenant Abraham, Saraï devenant Sarah).
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

En fait, Boudet utilise le K parce qu'il est pratiquement inexistant en français alors qu'il est assez courant en anglais... Le petit poucet semait des cailloux pour retrouver son chemin, le petit Boudet sème des Kailloux (ou des K-you) pour qu'on puisse le suivre... Ces K ne sont que des repères et n'ont rien à voir avec l'intrigue contrairement aux H (ce qu'il faut croire) qui mènent à la rédemption...
Curieusement, les travaux d'Hercule (que Boudet présente comme la nation Gauloise personnifiée) sont typiques des épreuves menant à la rédemption après le meurtre de Megara... Ces épreuves font appel au courage, à la force physique et morale, à l'intelligence, à la persévérance et à l'obéissance... Toutes qualités demandées aux français pour surmonter les périodes difficiles du dernier siècle et aux anglais depuis la chute des Stuart (du point de vue de Boudet évidemment)...
Il y a 2 ou 3 ans j'avais proposé une solution à la "traduction" du mot basque "bisaiya=visage" que Boudet interprétait par "bice=vert pâle" et "high=fort, foncé en parlant d'une couleur"... L'apparente incompatibilité entre le vert pâle et une couleur foncée me chagrinait jusqu'à ce que je tombe sur le "céladon" qui allie délicatement le vert pâle et des reflets foncés...
Céladon est aussi le nom du héros du roman éponyme d'Honoré d'Urfé, seigneur du haut morvan...
Lors du conflit franco-britannique pour la possession de l'Acadie, tous les habitants du village de Lachine près de Montréal furent massacrés par les Hurons alliés des anglais... Les corps furent découverts par l'abbé d'Urfé qui les ensevelit... Curieuse homonymie mais le plus étrange est qu'un des villageois assassinés s'appelait Pierre Perthuis... Or il existe un village en morvan qui s'appelle Pierre-Perthuis (signifiant pierre trouée ou pierre de trou... ) proche de Vezelay (cathédrale Marie-Madeleine) et d'avallon (encore un homonyme du lieu où Arthur serait enterré... Arthur comme Dillon...) et d'un autre village appelé... Montréal !!! :w00t:
Vous n'avez pas tout suivi ??? Ce n'est pas grave... Faites comme moi, lisez et relisez la VLC en épluchant chaque phrase puis recommencez sans essayer de comprendre... Au bout de quelques dizaines de lectures vous commencerez à y voir plus clair... :lol:
Je vous disais bien que Boudet s'amusait à entremêler les pistes...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par grominet »

crétin premier a écrit : 04 nov. 2022, 14:23 il existe un village en morvan qui s'appelle Pierre-Perthuis (signifiant pierre trouée ou pierre de trou... )
Plus proche est Peyrepertuse où la reine Blanche fuyant le fou noir est venue se réfugier après avoir pris les eaux à RLB.
Pour Hercule il faut également songer à Pyrène dont le tombeau est supposé se trouver dans Lombrive.
Par désespoir il aurait mis le feu et l’or aurait coulé des montagnes.

Quant à Dillon il était fort riche avant la Révolution (mais vivait sur ses dettes) et a dû fuir rapidement laissant sur place sa possible fortune. Il s’intègre fort bien dans la chaîne catholiques-royalistes-contre révolutionnaires...
Même l’école-abbaye où il n’oublie pas de séjourner régulièrement est un vivier pour cette tendance.

L’abbé Boudet a t-il sa place dans cette chaîne ? Oui pour moi.
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

Peyrepertuse plus proche certes, mais pas nécessairement plus pertinent...
Boudet prend ses aises et n'hésite pas à nous emmener aux antipodes pour chercher un indice... Il ne faut pas se focaliser sur la région même si, au final, je pense qu'on y reviendra... Mais avec tous les indices qui permettront de savoir ce qu'on cherche et où le trouver...
En attendant je planche sur la signification du marsouin et je cherche des infos sur le livre de Kell, sur Saint Colomba et Sainte Colombe...
À chaque jour suffit sa peine...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
garamus
ANIMATEUR +
Messages : 456
Enregistré le : 04 déc. 2011, 10:06

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par garamus »

"Céladon est aussi le nom du héros du roman éponyme d'Honoré d'Urfé, seigneur du haut morvan..."

L'Astrée se déroule en grande partie dans le cadre de la Bastie d'Urfé, dans le département de la Loire et non dans le haut Morvan. A moins que je t'aies mal compris, j'apporte ce petit correctif, C1 :hello: puisque c'est mon département d'origine et que je suis très chauvin :biggrin:
C'est Ladon (Céladon), qui garde (parfois) les pommes d'or...
Modifié en dernier par garamus le 05 nov. 2022, 20:37, modifié 1 fois.
On ne peut dessiner le simple, qu'après une étude approfondie du complexe
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par grominet »

crétin premier a écrit : 05 nov. 2022, 01:10 Peyrepertuse plus proche certes, mais pas nécessairement plus pertinent...
Boudet prend ses aises et n'hésite pas à nous emmener aux antipodes pour chercher un indice... Il ne faut pas se focaliser sur la région même si, au final, je pense qu'on y reviendra... Mais avec tous les indices qui permettront de savoir ce qu'on cherche et où le trouver...
D'accord.
Dans ce cas précis il s'agit du lien direct entre la Reine Blanche et RLB, l'abbé Boudet devait connaître ce dit.
Même chose pour Hercule et les liens ariégeois (curieux d'ailleurs car c'est de là que venaient les "Cathares" d'Arques).
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 776
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par crétin premier »

garamus a écrit : 05 nov. 2022, 13:47 "Céladon est aussi le nom du héros du roman éponyme d'Honoré d'Urfé, seigneur du haut morvan..."

L'Astrée se déroule en grande partie dans le cadre de la Bastie d'Urfé, dans le département de la Loire et non dans le haut Morvan. A moins que je t'aies mal compris, j'apporte ce petit correctif, C1 :hello: puisque c'est mon département d'origine et que je suis très chauvin :biggrin:
Salut Patrice et tous les z'ots...
En effet, le roman se déroule dans les monts du Forez mais les limites du morvan sont floues et personne n'est d'accord sur ce sujet, le morvan n'étant pas une province mais plutôt un terroir... Un peu comme la Bretagne qui, selon la sensibilité de l'interlocuteur, inclue le mont St Michel ou non, inclue les marches ou non... Et pourtant la Bretagne est une province reconnue avec des "frontières" officielles...
La signification même du morvan est l'objet de polémiques mais le grand Jules en parle comme d'une région aux forêts impénétrables, une "mer sombre de monts couverts d'arbres" peuplée par les Eduens voisins des Arvernes, ce qui correspond à tout le quart Nord-Est du massif central...
garamus a écrit : 05 nov. 2022, 13:47 C'est Ladon (Céladon), qui garde (parfois) les pommes d'or...
En effet, c'est Ladon qui jette un œil sur les pommes d'or... Et l'étymologie d'Avallon fait dériver ce nom du celte "abal" qui signifie "pomme"... Mais ces pommes ne sont ni d'or ni bleues, d'autant que le mot "pomme" doit être pris dans sa signification étendue aux fruits en général...
Mais le rapport entre Céladon (c'est Ladon) et Avallon ne semble pas anodin, d'autant qu'avallon est située approximativement entre les 2 localités de Pierre-Perthuis et Montréal...
La complexité des indices et du mode de fonctionnement de l'abbé Boudet sont tels qu'il ne faut négliger aucun détail...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
garamus
ANIMATEUR +
Messages : 456
Enregistré le : 04 déc. 2011, 10:06

Re: Boudet : La vraie langue Celtique et le Cromleck de RL

Message par garamus »

Salut C1, Oui, Avallon est tout à fait intéressant comme les autres lieux que tu cites
N'oublions pas l'Avallon anglais, Glastonbury, où seraient enterrés le roi Arthur et Joseph d'Arimathie.
https://www.eurotunnel.com/fr/inspirati ... -mystique/
Et Vezelay n'est pas loin de l'Avallon français, alors qu'il y aurait une filiation possible entre J D'arimathie et MM
Et dans ces lieux mythiques, les pommes peuvent avoir des couleurs bien particulières.
On ne peut dessiner le simple, qu'après une étude approfondie du complexe
Répondre