CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Rennes-le-Chateau, l'abbé Saunière, mystères, trésor, graal, Arche d'Alliance, tombeau, Boudet, Rennes-les-Bains, étude, recherche, partage ... etc. Tout est là !
Règles du forum
Il est impératif de lire les règles avant de poster sur le forum!

Aides du forum
Si vous avez des difficultés pour poster votre message (édition, mise en page, BBcodes...) consultez la F.A.Q. ou consultez le guide:
Créer du texte en gras, italique et souligné - Changer la taille ou la couleur du texte - Puis-je combiner les balises de mise en forme ? - Citation dans les réponses - Créer une liste - Créer un lien vers un autre site - Ajouter une image à un message - Insérer une video - Envoyer une image depuis son ordinateur
georges
Débutant RLC
Messages : 8
Enregistré le : 17 mars 2013, 21:48

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par georges »

…… deuxième partie :
viewtopic.php?p=109614#p109614 :
« Et selon un jugement du Parlement de Toulouse en 1781 , François d'Hautpoul , le dernier baron de Rennes se disait descendant d'un certain Aznar . Il n'y a pas de fumée sans feu... »

Il y a confusion entre François d’Hautpoul ( Rennes) marié à Marie de Nègre d’Ables, effectivement dernier baron de Rennes , mais décédé en 1753 et Pierre François d’Hautpoul (Seyres), son cousin, qui n’à jamais été Baron de Rennes et qui présenta ses preuves de noblesse en 1781 pour sièger aux Etats de Languedoc (1)

viewtopic.php?p=109645#p109645 :
« Alors expliquez pourquoi cet IZNAR seigneur d'Hautpoul et d'Aussillon, mort à Hautpoul en 1212 pendant la croisade albigeoise de Simon de Montfort... »

Ce n’est pas AZNAR ou IZNAR mais IZARN qui tint tête à Simon de Montfort en Avril 1212 lors de la prise du château d’Hautpoul . D’après certains ouvrages, il se serait enfui. (2)

(1) http://etats-du-languedoc.univ-montp3.f ... ssioncode=
(2) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k313353f :p218 et suivantes.
https://books.google.com/books/about/Hi ... VBAAAAcAAJ
ISARN, ,IZARN,YSARN,YZARN…Les variantes orthographiques des noms, prénoms, lieux sont monnaies courantes au Moyen Age .Mal écrits ils peuvent porter à confusion.

suite...
georges
Débutant RLC
Messages : 8
Enregistré le : 17 mars 2013, 21:48

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par georges »

…. fin :
viewtopic.php?p=109277#p109277
« Marie de Nègre d'Able ne peut donc pas être "Marquise de Blanchefort" .... C'est sa fille Marie Anne Gabrielle Elisabeth qui l'est en devenant l'épouse de Paul François Vincent de FLEURY »

Dans les actes officiels que j’ai pu retrouver mentionnant Marie de Nègre d’Ables cette dernière est parfois dénommée « marquise de Blanchefort »(1).
Mais le plus souvent elle est désignée : « Mademoiselle Marie de Nègre d’Ables; Noble Dame Marie de Nègre d’Ables ; Madame ou Dame de Blanchefort ; Dables de Blanchefort; de Nègre d’Ables. »

(1)AD11- 3E2360 , notaire Ribes : 08021771: « sequestres établis sur les biens de la Demoiselle D’Hautpoul de Rennes et de la dame D’Hautpoul de Blanchefort de Fleuri saisis à la requete de la dame Marquise de Blanchefort leur mére par exploit du …. » »
AD 11 – 3E2654, notaire Majorel: 23071809: « ... de la sucession de madame la Marquise de Blanchefort ma grand mère le 16011783... »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Par ses interventions , Jasmina nous rappelle une des nombreuses interrogations sur l’histoire de RLC : l’origine du patronyme de Blanchefort et du titre de Marquis du même nom, porté par François d’Hautpoul Rennes époux de Marie de Nègre d’Ables.
Malgré le peu d’infos à disposition, quelques faits avérés pourraient peut être nous aider dans cette recherche :

- Un des fils de Blaise 1er d’Hautpoul Rennes et de Marie Lucresse du Vivier , est nommé sgr de Blanchefort dans deux actes de 1664.(1)
- Un autre fils de Blaise 1er et de Marie Lucresse du Vivier, est également sgr de Blanchefort à la même époque.(2)
- François d’Hautpoul Rennes est lui aussi sgr de Blanchefort en 1715 , avant d’être Marquis du même nom en 1734.(3) (4)
- Le titre de Marquis de Blanchefort porté par la branche des Hautpoul Rennes a été « ...ajouté plus tard par héritage »(5)

Les deux actes relevés aux AD11 nous apprennent que le patronyme de Blanchefort est présent dans la famille Hautpoul Rennes a minima depuis 1664,et ce avant que François d’Hautpoul , neveu des deux fils de Blaise 1er, Jean et Louis , se désigne Sgr, puis Marquis du même nom.
Par ailleurs, le manuscrit familial des Hautpoul nous précisant que le patronyme de Blanchefort est apparu dans la branche des Hautpoul Rennes par héritage, il y a tout lieu de supposer que ce dernier a eu lieu avant 1664.Ce qui pourrait permettre de mieux cibler une période de recherche.
Et pour finir, contrairement à ce que l’on peut lire parfois , ce n’est donc pas Marie de Nègre d’Ables par son mariage avec François d’Hautpoul Rennes en 1732 qui a apportée le patronyme de Blanchefort.

Merci de votre attention
Cordialement

(1) AD11 3E7381 Notaire Captier.28031664 : Dans deux suppliques adressées, l’une à Joseph Grenier prêtre de RLC et l’autre au célèbre Nicolas Pavillon évêque d’Alet ,Marie Lucresse du Vivier épouse de Blaise 1er d’Hautpoul Rennes nomme un de ses fils : « …. jean dehaupoul sieur deblanchefort... ».

(2)AD11 B°205: « Louis d’Hautpoul ,sgr de Blanchefort chevalier de Malte en 1668... » :Histoire Biographique Généalogique et Héraldique de la Maison d’Hautpoul du X e siècle à 1864 …. : Dans le manuscrit familial le patronyme de Blanchefort n’apparaît qu’ avec Louis, puis plus tard avec François, mais avec le seul titre de Marquis du même nom.

(3) AD11 – 3E2272 : notaire Romette : 05061715 : «... a été présent en personne Messire Francois DHaupoul sieur de Blanchefort... ». Avec le nom de Blanchefort, François d’Hautpoul Rennes était désigné indifféremment : « François d’Hautpoul de Blanchefort ,Seigneur Marquis de Blanchefort, Marquis de Blanchefort, Mr de Blanchefort de Rennes, sr de Blanchefort Marquis de Rennes …  ».Il était également nommé par ses autres titres de noblesse.

(4) AD11 -3E7422 : notaire Siau : 27021734: «  ... a m le Marquis de Blanchefort de Rennes ».A noter que dans plusieurs actes rédigés par ce notaire à la même époque, Francois d’Hautpoul Rennes est également dénommé « sr de Blanchefort Marquis de Rennes ... ».
Il doit exister d’autres actes antérieurs à ces différentes dates avec les titres de Sgr ou Marquis de Blanchefort.
(5)AD11 - B°205 : Histoire Biographique Généalogique et Héraldique de la Maison d’Hautpoul du X e siècle à 1864 …. manuscrit familial cité plus haut. Mariage ? Décès ? : malheureusement sans précison sur l’origine et la date.
Thierry Lefranc
chercheur
Messages : 77
Enregistré le : 01 mai 2011, 17:51

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par Thierry Lefranc »

Excellent !!!!!!!!!!!
La fuite dont tu parles aurait eu lieu le soir du second dimanche d'avril 1212, jour de l'attaque sur le vllage et le brouillard a facilité la fuite d'Izarn.
Jasmina a bien déblayé ce terrain malgré les railleries...
Image [/img]
Image [/img]
Thy
Thierry Lefranc
chercheur
Messages : 77
Enregistré le : 01 mai 2011, 17:51

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par Thierry Lefranc »

:hello: Georges,
Excellent !!!!!!!!!!!
La fuite dont tu parles aurait eu lieu le soir du second dimanche d'avril 1212, jour de l'attaque sur le village et le brouillard a facilité la fuite d'Izarn en soirée.
Jasmina a bien déblayé ce terrain malgré les quolibets...

Les deux clichés qui suivent ont été pris dans le village d'Hautpoul
Image
Image
Thy
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 19 oct. 2021, 08:22 Il s'avère qu'aujourd'hui l'Histoire Générale du Languedoc est soit incomplète , soit falsifiée , avec un résultat qui oblige à faire des investigations et des vérifications .
Bonjour à tous,
Commençons donc par nous demander qui est à l'origine de cette somme ? ...Encore les "Mauristes" ?
Pour Toulouse ne pas oublier Picot de Lapeyrouse qui est venu à RLB (1774 ?), a écrit et beaucoup exploré...
Un de ses amis d'atelier a prolongé son questionnement et, cerise sur le gâteau, a aussi prolongé l'histoire de Languedoc...
RLB, bien sûr, lui était connue.
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 19 oct. 2021, 10:29 oui Picot de Lapeyrouse est bien venu à RLB , il y a la correspondance de celui ci qui le prouve ... Mais RLB a cette époque était un cul de sac , la route qui y menait date du XVIIIème siècle et partait de Coustouza . On connait l'évènement du fameux glissement de terrain de 1831 qui a obligé de refaire la route sur la rive gauche de la rivière (route actuelle) et c'est bien plus tard qu'elle conduira au delà de RLB .
Est ce lui qui est venu faire le premier tracé sur la rive droite , après que la population se soit installé de Montferrand vers RLB ? c'est possible en tant que géologue .
Bonjour à tous,
Il n'est certainement pas venu par hasard.
Passons sur les réseaux de Sorréze et Toulouse...bien que (c'est précisément à cet endroit que se rendra Mgr Dillon et Bernard de Montfaucon y a enseigné).
Certes la route est difficile mais même la bonne société du temps de Labouisse-Rochefort l'emprunte et sait aller plus loin.
Quant à d'autres, ils ont le choix (chemin des drailles, chemin de St Paul, col de Paradis...).

Picot de Lapeyrouse, futur maire de Toulouse, à l'époque de sa venue était un spécialiste des mines (ce qui a failli le conduire à sa perte car les mineurs n'aimaient pas que l'on vienne s'occuper de leurs activités). Milieux royalistes, catholiques et maçonniques coexistaient alors sans problème. Les "Celtiques" avaient leur académie...et leur loge.
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 20 oct. 2021, 10:50 Un chercheur qui ne ménage pas sa peine , comme le voit il fait partie d'un grand nombre
RUDY et son blog ... cela peut donner des "idées" à d'autres .
https://rennes-le-chateau-les-sources.o ... viere.html
Il reprend notamment, à juste titre à mon avis, l'idée de jeu de piste.
Depuis la préhistoire les chemins de chasse puis d'élevage sont marqués par des drailles.
En les suivant d'autres "circuits" remarquables ont été mis en valeur.
Celui des fossiles, entre autres, régulièrement suivi par les anciens chercheurs.
L'abbé Boudet le complétera en retenant hill de fossile (fus hill , hill bury, hill diou...) sachant que IL est aussi Dieu.
Pour un "celtique" hill will hem est un plus, surtout comme départ aimant de Rennes.
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 21 oct. 2021, 10:37 L'atelier verriers des Salines à Sougraigne
https://journals.openedition.org/archeomed/13084

Comme quoi ...... François nous en avait parlé
Il y a de quoi à partir du moment où nous supposons un sanctuaire possible :
"...L’officine moderne est installée sur un site de l’âge du bronze, inconnu avant le commencement de la fouille, qu’elle oblitère en partie. Cette occupation, dont l’emprise et la nature n’ont pas pu être caractérisées, se matérialise par la présence d’une fosse et d’un horizon très caractéristique dans les épisodes de colluvionnement qui composent le terrain. Des charbons de bois qui tapissaient le fond du creusement ont permis de situer l’occupation entre 1300 et 1118 av. J.-C..."

Vraisemblable aussi à Fourtou où une mâchoire humaine a été trouvée dans une grotte.
S'y ajouterait le dépôt de haches (votives ?).

Comme quoi il y avait une circulation sur ce secteur, loin d'être une "impasse"...mais qui semble, parfois, très surveillé voire interdit.

Les déblais des "verriers" obstruent par endroits un réseau souterrain pouvant être important.
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 22 oct. 2021, 10:52 même si les bénédictins ont pu récupérer des documents et essayer d'en faire une "synthèse"...
Bonjour à tous,

Ils viennent bien après mais se sont peut-être servis de documents de l'inquisition. Leur génie sera de voir si ailleurs les mêmes "monuments" existent et témoignent d'une tradition commune. Pour rester dans la norme on y verra la source de ce qui sera le christianisme.
Le lien entre Bernard de Montfaucon et la famille d'Hautpoul est à signaler.

Il est étonnant que Arques et le Bezu aient bénéficié, au début du XIVe siècle, d'une certaine clémence alors que l'un comme l'autre avaient abrité des dignitaires "cathares".
Dans les 2 cas une histoire de "trésor" est mise en avant.
Pour Arques l'origine et la destination prévue sont connues (l'or devait servir à répandre une "tradition").
Pour Le Bezu il y a beaucoup à dire sur les Sermon notamment au moment où Jasmina nous parle du testament d'Hautpoul.
Accueillir pendant 3 ans Guilhabert de Castres (1229 - 1232) était vraiment gonflé mais Sermon (II ?) va s'en sortir et laissera la place à Pierre de Voisins. Mais cette famille arrosait largement les alentours.
2 affaires de "fausse monnaie" vont suivre (Othon d'Aure puis un neveu du Pape).
Dans les 2 cas il semble que des "réseaux" puissants sont mis en cause ce qui montre que les communications tant avec l'Ariège et la Méditerranée existent bien et sont empruntées.
Robin Corbuthion
ANIMATEUR +
Messages : 339
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par Robin Corbuthion »

Jasmina31 a écrit : 18 oct. 2021, 09:34 Côtes des archives de Brugairolles
https://archivesdepartementales.aude.fr ... e_2E_0.pdf
Un nouvel éclairage sur la famille de Hautpoul en perspective :biggrin:
Bonjour Jasmine,

Je connais bien le château de Brugairolles, entre Limoux et Fanjeaux, pour y avoir séjourné à de nombreuses reprises, durant la quinzaine d'année où Pierre, un de mes cousins d'Hendaye, et son épouse Anna, aujourd'hui décédés, ont été propriétaires des lieux durant une quinzaine d'années, à la fin des années 90...

Avec leurs enfants, ils y ont recherché, dans les caves du château, un énigmatique trésor qui n'a jamais voulu remonter à la surface ...

Ma cousine infirmière avait assisté à Lauraguel, un historien local bien connu des sociétés d'Histoire savantes de Carcassonne ...
Malgré mes tentatives, toutes les archives personnelles de recherche de cet érudit local ont fini à la décharge communale ...

Par une de ses connaissances, ma cousine m'avait obtenu de la documentation ancienne dont un exemplaire abîmé du livre de l'Abbé Pierre Moulis sur Niort-de-Sault ... un ouvrage que j'ai offert à Michel Vallet avec une reproduction du petit tableau du Pape, de l'Evêque et du curé de RlB présenté par Pierre Plantard ... C'était le bon temps des honnêtes chercheurs à l'ancienne ...

A Brugairoles, il y a eu aussi des de Voisins et des d'Hautpoul, des branches cousines des familles de RlC ...
A mon humble avis, pour y avoir gratté quelques temps, je pense qu'il n'y a vraiment rien à y découvrir ...

Nous approchons de la Grande Tribulation de la Fin des Temps du règne de Satan ici-bas ...
Moi qui ne me souviens jamais de mes rêves, je me suis réveillé en sursaut la nuit dernière, à 3h'00 ...
Je venais de faite un songe dans lequel j'ai vu mon supermarché habituel dont les rayons étaient désespérément vides ...
Des malfaisants sont en train d'organiser une pénurie mondiale pour une famine artificielle suivie d'une hécatombe ...

Je vous conseille de faire des provisions alimentaires, des provisions d'eau et de remèdes ... pour quelques mois ...
Je vous conseille aussi d'acheter des vêtements chauds pour les temps de grand froid des 3 an 1/2 du règne de l'Antichrist ...

Nous allons perdre toutes nos énergies, notre technologie et notre confort moderne ... pour un retour en arrière de plusieurs générations ...

En fait, le Bon Dieu a décidé, par un retour en arrière, de reprendre le cours de l'Histoire de France à la Grande Révolution ...

On ne va pas s'ennuyer ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 22 oct. 2021, 20:03
Pour Arques l'origine et la destination prévue sont connues (l'or devait servir à répandre une "tradition").
Pour Le Bezu il y a beaucoup à dire sur les Sermon notamment au moment où Jasmina nous parle du testament d'Hautpoul.
Accueillir pendant 3 ans Guilhabert de Castres (1229 - 1232) était vraiment gonflé mais Sermon (II ?) va s'en sortir et laissera la place à Pierre de Voisins. Mais cette famille arrosait largement les alentours.
Il faut regarder de plus près les Guihelmides et leur politique , les enjeux étaient grands surtout menés par le rôle des femmes .
Curieusement le légendaire fait correspondre Nibelung avec un peuple habitant les souterrains et détenant un grand trésor.
Notamment un "anneau" magique (Ring)...tout comme le nom retenu par l'abbé Boudet (Ring également pour origine de Rennes).
Alda est également à souligner...ainsi que Guillaume de Gellone

Les femmes ont joué un grand rôle notamment pour les cours d'Amour. L'exemple le plus proche est celui de Lastours.
"Cathare" est un ensemble très minoritaire au milieu de populations vivant relativement paisiblement avant la "Croisade".

Mais ce que montre Jasmina permet de mieux comprendre les "réseaux" mis en place...
https://books.openedition.org/irhis/2588?lang=fr
Robin Corbuthion
ANIMATEUR +
Messages : 339
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par Robin Corbuthion »

Bonjour à tous,

J'ai déposé sur le site de Michel Valet un petit texte au sujet des deux ossuaires de soit-disant pestiférés découverts aux abord du village :

20 octobre 2021 at 11:31
Hercule

Bonjour Michel,
Cet article est intéressant …
Je voudrais revenir sur le passage suivant concernant les ossuaires :

” … Le journaliste poursuit par l’interview de Noël Corbu, qui lui décrit la découverte d’un ossuaire de pestiférés datant du Moyen Age (vers 1300). Datation confirmée par un document nommé “les Chroniques de Rennes”, qui fait état d’une épidémie à cette époque …”

Deux importants ossuaires ont été découverts dans la zone périphérique sur des anciennes fortifications de la ville haute de RlC.
1°) Le premier ossuaire se trouve dans les pentes de la Capelo, à proximité de la tour Magdala et du parking du château d’eau communal. Une carte postale d’Antoine Fages en montre l’emplacement répéré d’une croix ;
2°) Le second ossuaire se situe à proximité du virage des deux tours, sur la route qui grimpe au village ...

Il ne s’agit en aucun cas de pestiférés lors d’une épidémie en 1300, mais des cadavres des combatants lors de la prise de la ville en 1362 par Henri de Trastamare qui mit en 1362 le siège devant Rennesavec ses routiers aragonais.
Ces dernières destructions semblent bien avoir marqué le déclin définitif de Rennes.

Plutôt que de creuser de trop nombreuses tombes dans le sol rocheux du village, il fut décidé de ranger et d’empiler les nombreux cadavres dans les anciens souterrains défensifs du village. Ces souterrains ayant prouvé leur inutilité défensive qui n’empêchèrent aucunement la prise de la cité, il fut décidé de les abandonner en les transformant en nécropoles.

Sur le plan d'Yves Maraval, on constate que tous les souterrains de Rennes partaient de l’ancien château des Voisins, qui se situait plus à l’Ouest et englobait les actuels chemins de ronde, la villa Bethania, le domaine de l’abbé, l’église et le cimetière ; et plus précisement les souterrains partaient de la chapelle comtale devenue l'église paroissiale actuelle Ste Marie-Madeleine.

Revenons sur la destruction du village par les routiers aragonais d’Henri de Trastamarre en 1362.
Voici, tel que Fédié les a consignés, comment se déroulèrent les évènements en question. En juillet 1361, Pierre de Voisins dut se rendre dans le Fenouillèdes avec un corps de troupe afin de s’opposer à l’avance d’un fort contingent de routiers conduit par Henri de Trastamarre. Ce prince de Castille, intrigant et aventureux mais non dénué d’un certain esprit de grandeur, n’avait alors que 28 ans et venait d’être chassé d’Espagne par son frère Pierre dit le Cruel, lequel était soutenu par le parti anglais. Henri de Trastamarre se réfugia en France, qui se trouvait alors ravagée par la guerre de Cent ans. Il sillonna le Roussillon, le Vallespir, le Razès et la Corbière à la tête d’une bande de mercenaires français issus des grandes compagnies, que Bertand Duguesclin conduisit en Espagne pour que cesse leur pillage des campagnes de France, des soldats sans foi ni loi qui, oisifs, mal encadrés, ne tardèrent pas à commettre des exactions et à semer la terreur dans toute la région.

Par la suite, ce prince exilé repassera les Pyrénées avec ces éléments issus des grandes compagnies et, après bien des péripéties retrouvera son pays et le trône dont il avait été écarté.

Quoi qu’il en soit, lors de sa première venue en Languedoc, Henri de Trastamarre dut apparaître, aux yeux des populations apeurées et mal instruites des choses politiques, comme un vulgaire chef de brigands dont la soldatesque ne respectait aucun bien. Les routiers, venant du Roussillon, auraient donc remonté la vallée de la Boulzane, ravagé le Perapertusès et, après le sac de Caudiès, se seraient dirigés vers le col de Saint Louis afin de déboucher sur les hautes terres du Razès.

Bien que Pierre de Voisins se fut porté à leur devant, cette intervention n’arrêta pas les routiers Espagnols qui, en 1362, auraient mis le siège devant Rennes. Après de durs combats, une brèche énorme est ouverte par laquelle les ennemis pénètrent en masse. Le village est alors complètement pillé puis détruit, la plupart des habitants tués ou enfuis. Pierre de Voisins a réussi à s’échapper et à gagner Limoux où il va lever de nouvelles troupes.
Le site de Rennes n’est plus désormais qu’un lieu ravagé par la guerre, jonché de ruines et déserté par ses habitants.

Cette troupe brutale et destructrice, venue d'ailleurs, fut l'exterminateur et le châtiment envoyé par le Dieu à la famille de Voisins et à leur fief de la baronnie de Rennes, pour leurs non-respect de la paroles donnée aux plus hautes autorités de l'Eglise et aux Templiers, au sujet de la garantie de conservation de leur secret, de leur trésor et de leurs archives générales...
En effet, les deux affaires de fausse monnaie de bon aloi prélevée dans les caches templières ne furent pas respectueuse de la parole donnée ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Avatar du membre
Jasmina31
Spécialiste RLC
Messages : 690
Enregistré le : 05 mai 2011, 09:49
Avertissements : 3

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par Jasmina31 »

Au fait ce n'est pas un ossuaire mais un charnier qui a été trouvé ... et il y en avait un autre sur le plateau , composé des corps de religieux . Charnier qui aurait été fouillé dans les années 20 , mais cela demande à être vérifier étant donné la provenance des "sources" . Il y aurait eu 50 corps ensevelis ... La datation "dit" XIVème /XVème siècle ... mais comme je l'ai dit c'est à vérifier .
"A l'école ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand . J'ai répondu heureux . Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question , j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie" ... John Lennon
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 713
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 26 oct. 2021, 10:11 la charte de fondation de l'Abbaye de St Martin de Lez est si "importante" ...
Bonjour à tous,
L'abbaye Ste Marie de Fontfroide joue également un rôle important (l'inquisiteur local puis Pape en est issu).
Le lieu "les granges", à RLC, me semble intéressant s'il s'agit bien d'une propriété possédée par une abbaye.
Normalement lieu de stockage et de perception de la dîme.
Robin Corbuthion
ANIMATEUR +
Messages : 339
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: CHERCHEURS A L'ANCIENNE!

Message par Robin Corbuthion »

Bonjour Jasmine,

Alphonse Ier le Batailleur (roi d'Aragon)

Roi d'Aragon
28 septembre 1104 – 7 septembre 1134
Roi de Pampelune
28 septembre 1104 – 7 septembre 1134
Roi de León, de Castille et de Galice
empereur d'Espagne
octobre 1109 – 8 mars 1126
Biographie
Titre complet Roi d'Aragon, de Sobrarbe, de Ribagorce et de Pampelune
Roi de León et de Castille
« empereur de toute l'Espagne »
Rois d'Aragon
Alphonse Ier d'Aragon (né vers 1073 — mort le 7 septembre 1134, à Poleñino), dit le Batailleur, a été roi d'Aragon et de Pampelune de 1104 jusqu'à sa mort en 1134.

Fils aîné du roi Sanche Ier d'Aragon et de sa seconde épouse Félicie de Roucy, Alphonse Ier succède à son demi-frère Pierre Ier. Combattant infatigable, il agrandit considérablement son royaume, faisant la conquête de Saragosse et de la moyenne vallée de l'Èbre.

Marié à Urraque Ire de León en 1109, il est roi de León, de Castille et de Galice à ses côtés. Il prend alors le titre d'« empereur de León et roi de toute l'Espagne » ou d'« empereur de toute l'Espagne »[2]. À la suite de leur séparation, en 1114, qui entraîne celle de leurs royaume, il conserve ce titre jusqu'en 1127, date à laquelle il l'abandonne au fils aîné d'Urraque Ire, Alphonse VII.

Il poursuit sa lutte contre al-Andalus, qui lui permet d'agrandir considérablement son royaume et qui le mène jusque devant Valence, Cordoue et Grenade. C'est lors d'une bataille contre les Almoravides, à Fraga qu'il est blessé mortellement. Il meurt quelques jours plus tard, à Poleñino.

En 1131 assiégé à Bayonne, où, sans descendance, Alphonse Ier établit un testament léguant tous ses royaumes à plusieurs ordres militaires religieux. Dans son testament, le roi d'Aragon désigne Dieu comme l'héritier de son royaume. Dans la pratique, ce sont les ordres militaires des Templiers, des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem et de l'ordre du Saint-Sépulcre. Ce testament, rédigé en 1131, avait été confirmé à Sariñena en 113417. Le testament est cependant refusé par les noblesses aragonaise et navarraise., mais son testament, tout à fait valide, sera repoussé par les noblesses navarraise et aragonaise, qui poussent García V et Ramire II sur les trônes de Navarre et d'Aragon.

+ + + + +

L'abbé Mazières nous fait comprendre que les Templiers ont réactualisé ce testament ancien fait en leur faveur.

+ + + + +

Ossuaire est bien le terme utilisé par les anciens de RlC, mais il s'agit bien de deux charniers et d'un troisième plus éloigné de la cité de Rennes.

+ + + + +

Il existe deux lieux-dits des Boudous ou Bourdous :
1°) Une métairie proche de la ValDieu, au sud-ouest de la Pique, du côté de la fontaine des Quatre Ritous ;
2°) un lieu-dit "La serre des Boudous" plus proche de Jaffus, à proximité de la côte 532 (et de la dalle de coume Sourde) ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Répondre