Café de Rennes le Chateau:

Rennes-le-Chateau, l'abbé Saunière, mystères, trésor, graal, Arche d'Alliance, tombeau, Boudet, Rennes-les-Bains, étude, recherche, partage ... etc. Tout est là !
Règles du forum
Il est impératif de lire les règles avant de poster sur le forum!

Aides du forum
Si vous avez des difficultés pour poster votre message (édition, mise en page, BBcodes...) consultez la F.A.Q. ou consultez le guide:
Créer du texte en gras, italique et souligné - Changer la taille ou la couleur du texte - Puis-je combiner les balises de mise en forme ? - Citation dans les réponses - Créer une liste - Créer un lien vers un autre site - Ajouter une image à un message - Insérer une video - Envoyer une image depuis son ordinateur
Avatar du membre
Jasmina31
Spécialiste RLC
Messages : 710
Enregistré le : 05 mai 2011, 09:49
Avertissements : 3

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par Jasmina31 »

grominet a écrit : 22 oct. 2022, 09:17
Jasmina31 a écrit : 21 oct. 2022, 10:00 le Pontifex Maximus avait un droit de regard sur tous les cultes de l'Empire . Ce dernier se devait être "initié" à tous les mystères , y compris ceux pratiqué par les femmes , ce qui vaudra quelques scandales , et la nomination de l'Impératrice en tant "Mater Patriae"ou "Dea Mater" , qui souvent était représentée avec l'Empereur enfant sur ses genoux ( cela ne vous rappelle rien ? )
Bonjour à tous,
Effectivement au IVe siècle bien des cultes coexistent encore.
Isis, Cybèle, Mithra et "Bona Dea" (la Bonne Mère issue de Demeter, mère des dieux ?) ainsi que des dieux locaux.
Ce devait être aussi le cas localement avec des influences hébraïques et chrétiennes.
Les bergers d'Arques, par exemple, avaient encore des coutumes arrivant à étonner les prêtres du secteur (et même les "bonshommes") et déclenchant la fureur du seigneur. Il en sera de même du temps de Mgr Pavillon.
Persistance remarquable...
Oui pour la "Bona Dea" qui avait son temple à Toulouse ..... sous l'église St Jérôme près de la Rue de la Pomme d'Or et de l'une des premières loges FM de Toulouse sur le moulon appartenant aux Hautpouls . Hasard ou pas , on peut s'interroger (?) .
Cette église se trouvait jouxtant le cloître des Antonins , et ce dernier deviendra une boulangerie militaire sous Louis XV et Louis XVI ...
Elle sera "sauver" par Pascal Virebent qui en fera , pendant la Révolution , le Temple de l'Etre suprême . C'est là aussi que ce trouvait les Pénitents Bleus (royalistes )
Les "coutumes" des bergers n'avaient pas seulement lieu à Arques , mais dans presque toutes les Pyrénées et particulièrement quand ces dernières étaient encore occupées par les Espagnols .
On sait que les baillis de ces seigneurs espagnols étaient pour la plupart juifs ou marranes , et étaient plus ou moins tolérants quant aux us et coutumes , tant qu'ils pouvaient percevoir les tailles et autres taxes . Les notaires du cru l'étaient aussi . Pou run aperçu , à vous d'aller plus loin

https://www.jecpj-france.com/wp-content ... illon1.pdf

Quand il y eu les guerres de religions , sous Louis XIII , on sait quels étaient leur partis pris ----> les protestants .
On oublie souvent qu'à cette époque , il y a eu des réformes religieuses au sein du Judaïsme , qui lui aussi avait évolué pour bien marquer la scission avec le catholicisme romain .
Quant aux grandes familles , c'est tout un poème ... écrit à 4 mains .
"A l'école ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand . J'ai répondu heureux . Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question , j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie" ... John Lennon
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 22 oct. 2022, 10:29 Les "coutumes" des bergers n'avaient pas seulement lieu à Arques , mais dans presque toutes les Pyrénées et particulièrement quand ces dernières étaient encore occupées par les Espagnols .
On sait que les baillis de ces seigneurs espagnols étaient pour la plupart juifs ou marranes , et étaient plus ou moins tolérants quant aux us et coutumes , tant qu'ils pouvaient percevoir les tailles et autres taxes . Les notaires du cru l'étaient aussi .
Bonjour à tous,
L'exemple d'Arques est intéressant car, en encourageant une vie communautaire locale, les de Voisins de la fin du XIIIe et début du XIVe siècles ont laissé se développer des "solidarités" ayant des racines lointaines.
Même le bailli fermait les yeux...
Les discussions (et les procès) pour la perception des droits seigneuriaux rappellent l'époque où les communautés montagnardes avaient conclu des accords avec les Wisigoths leur laissant, moyennant finances, pratiquer leurs "coutumes".

Pour les notaires, 2 locaux sont "cathares" et étaient dans l'entourage direct du comte de Foix (y compris pour négocier des traités).
Ils avaient réussi à convertir leurs biens avant une éventuelle saisie.
Mais un "changeur" toulousain (Ysalguier) est dans le coup et changera bientôt sa manière de voir.
Avatar du membre
Jasmina31
Spécialiste RLC
Messages : 710
Enregistré le : 05 mai 2011, 09:49
Avertissements : 3

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par Jasmina31 »

D'un côté nous avons les "coutumes" qui permettent de détourner les taxes , mais les seigneurs veillent au "grain" , d'où le système de contrebande , particulière essaimé dans toutes les Pyrénées . Mg Pavillon en profitera puisque son diocèse était à cheval sur deux états .
Il est intéressant de lire Michel du Bernis (bailly juif des Comtes de Foix ) , "chroniqueur" des Comtes de Foix , pour voir comment cela se passait .
https://www.persee.fr/doc/shf_0000-0000 ... 036_0000_3
https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237 ... 0_2_451098
"A l'école ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand . J'ai répondu heureux . Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question , j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie" ... John Lennon
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 24 oct. 2022, 10:54 D'un côté nous avons les "coutumes" qui permettent de détourner les taxes , mais les seigneurs veillent au "grain" , d'où le système de contrebande , particulière essaimé dans toutes les Pyrénées .
Bonjour à tous,
De Bernis écrit au XVe siècle alors que les épidémies et les guerres ont cassé la dynamique locale.
Plus que de simples contrebandiers les "passeurs" ont permis, du XIIe au XIVe siècles, le cheminement d'argent et de documents.
Frances est connu à Limoux et a rendu de nombreux services aux "bonshommes".

Pierre Autier, notaire du comte de Foix, en profitera.
Les routes des pierres levées (drailles) n'ont pas été utiles que pour la transhumance.

Les coutumes ont été qualifiées de superstitions voire d'hérésies mais l'inquisition ne retenait, à quelques exceptions près, que ce qu'elle désirait entendre.
Pour les taxes, usage des tuileries ou hivernage par exemple, la communauté discutait avec le seigneur. C'est le cas à Arques.
Pas simple, d'ailleurs, car des animaux appartenant à l'abbaye de Fontfroide profitaient des enclos.
A noter que l'ex dirigeant de cette abbaye est devenu inquisiteur local puis pape (même si son neveu s'intéressait, au Bezu, à la "fausse" monnaie).
Avatar du membre
Jasmina31
Spécialiste RLC
Messages : 710
Enregistré le : 05 mai 2011, 09:49
Avertissements : 3

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par Jasmina31 »

Il ne faudrait pas oublier les gentilhommes verriers , qui ont un impact important sur la région et se disputent les terres avec les seigneurs du cru .
Ils iront jusqu'à faire des mariages avec des notaires pour essayer de spolier les terres .

La position de François d'Hautpoul (mort en 1794 ) est particulièrement éclairante , notamment sur l'incident de la forêt dite de Colbert et de la route qui devait la traverser à la demande de l'évêque d'Alet .
"A l'école ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand . J'ai répondu heureux . Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question , j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie" ... John Lennon
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 25 oct. 2022, 08:48 Il ne faudrait pas oublier les gentilhommes verriers , qui ont un impact important sur la région et se disputent les terres avec les seigneurs du cru .
Ils iront jusqu'à faire des mariages avec des notaires pour essayer de spolier les terres
C’est un cas intéressant.
Leurs déblais ont permis de boucher quelques cavités.
Voir aussi les interdictions pour le Bournasset.
Avatar du membre
Philemon
Spécialiste RLC
Messages : 604
Enregistré le : 21 mai 2011, 15:44

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par Philemon »

Salut mauvaise troupe !

Enfin celui que vous attendiez tous : "ORIGINEs" consacré aux apocryphes !

20 pages gratuites, sans pub, en couleur !

https://madmagz.com/fr/magazine/2052194

:wub:


Image

:cool: : Tu crois que cela va plaire ?
:wink: : Gunétis va faire des bonds en lisant le scoop !

Gunétis >>>>>>> :yahoo:
Rédac chef >>>>> :bye:
RLC, c'est plus grand à l'intérieur !
C. Alverda
ANIMATEUR +
Messages : 353
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par C. Alverda »

Philemon a écrit : 25 oct. 2022, 11:06 Salut mauvaise troupe !

Enfin celui que vous attendiez tous : "ORIGINEs" consacré aux apocryphes !

20 pages gratuites, sans pub, en couleur !

https://madmagz.com/fr/magazine/2052194

:wub:


Image
Merci Philémon pour ces articles de qualité. :good:
On ne peut tuer le mythe, il ne peut que se renouveler. 😎

Peut-être convient-il de rappeler que G de Sède est d'abord connu comme écrivain surréaliste. Le dernier essai de G. Bucherie : "René Alleau et l'écriture philosophale" (Mai 2022) ne manque pas de le rappeler en citant "Les templiers sont parmi nous" et en précisant que De Sède fut directeur de collection chez Jullliard, ce qui est exact, mais l'auteur se trompe : il ne publia pas dans cette collection le Gisors et L'or de Rennes.
Certains milieux littéraires considèrent depuis l'origine que les deux romans précités sont des canulars issus d'une tradition de khâgne ou de l'Oulipopo avec ses textes et études sur A. Lupin.
En 1963, De Sède est pris à partie dans la revue La Tour de Feu (N° 80) pour ses "manigances" avec P. Plantard dans l'affaire de Gisors, ce dernier obtiendra un droit de réponse dans le N° 82 de la revue de juin 1964. De même De Sède qui ne consacrera pas moins de 20 pages à une défense acerbe !

En ce qui concerne le carré magique, il faut en effet distinguer selon qu'il est nommé SATOR ou ROTAS. Ce dernier cas souligne les "rotae" R + C et le carré est alors vu comme un athanor, le N central désignant le feu, et s'il est inversé le "feu secret" de la Nature.

:hello:
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par grominet »

Philemon a écrit : 25 oct. 2022, 11:06 :wink: : Gunétis va faire des bonds en lisant le scoop !

Gunétis >>>>>>> :yahoo:
Rédac chef >>>>> :bye:
Pourquoi ? C'est bien fait mais il est vrai que RLB a une histoire me semblant plus lointaine.
GDS citant Gadal m'intéresse également. Bienvenue au club des centenaires (ou presque) se prolongeant à Arques.
Au moins GDS pourrait-il avoir réussi une jonction Ariège-Aude, vraiment alors dans l'air du temps.
Pour le reste, je m'incline.
C. Alverda
ANIMATEUR +
Messages : 353
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par C. Alverda »

Philemon a écrit : 25 oct. 2022, 11:06 Salut mauvaise troupe !

Enfin celui que vous attendiez tous : "ORIGINEs" consacré aux apocryphes !

20 pages gratuites, sans pub, en couleur !

https://madmagz.com/fr/magazine/2052194

:wub:


Image
A propos de canular littéraire et de G. De Sède surréaliste, et pour ceux qui connaissent bien Les Templiers sont parmi nous et L'Or de Rennes, un rappel :

André Breton dans les dernières lignes des "Ajours" de Arcane 17 écrit :
"... L'ouvrage qui m'était parvenu par des voies si détournées, si anormales (et peu après que dans un texte intitulé : "Devant le rideau" je me fusse préoccupé ouvertement de "cabale phonétique") me ménageait, au demeurant, une autre surprise non moins bouleversante. De même que, fin 1940, un long reportage de journal inspiré des pires haines de l'heure, était venu m'avertir que l'itinéraire prêté dans Paris aux "vengeurs des Templiers" se confondait avec celui qu'inconsciemment j'avais suivi avec Nadja, je n'eus aucune peine à me convaincre qu'ici, sur le plan de la symbolique pure, j'avais cheminé avec Nerval le long du sillon doré. Mélusine, Esclarmonde de Foix, la Reine de Saba, Isis, la Verseuse du Matin, les très belles dans leur ordre et leur unité m'en resteront les plus sûres garantes.
La jeunesse éternelle. "1808 = 17" : Naissance de Nerval. - Publication des quatre Mouvements et des Destinées générales.

Ma seule étoile vit

Paris, 1er - 3 mai 1947

La première surprise évoquée par Breton concerne les inscriptions "inédites et agitantes" portées par Nerval autour de son portrait :
"... en marge supérieure à gauche "cygne allemand", au centre "feu G rare" {...] le passage du G au geai est clairement spécifié [...] Mais je doute que les familiers de Rimbaud découvrent sans frémissement, en marge inférieure, les mots "Je suis l'autre " précédés d'un point d'interrogation et comme signés d'un hexagramme à point central..."
P. S. Dans sa préface à la VLC P. Plantard joue dans le contexte maçonnique sur la lettre G et le geai. :lol:

:hello:
Avatar du membre
Jasmina31
Spécialiste RLC
Messages : 710
Enregistré le : 05 mai 2011, 09:49
Avertissements : 3

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par Jasmina31 »

grominet ,
c'est à lire :grin:
https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237 ... 0_2_451098

Malheureusement google book ne donne pas toutes les pages mais c'est déjà pas mal :hello:
"A l'école ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand . J'ai répondu heureux . Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question , j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie" ... John Lennon
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1181
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par grominet »

Jasmina31 a écrit : 27 oct. 2022, 09:54 c'est à lire :grin:
https://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237 ... 0_2_451098
Merci mais, au XVe siècle, les enjeux sont différents.
J'ai relu également "ORIGINEs" et les commentaires de C. Alverda qui donnent une approche fouillée de la partie "moderne" de l'affaire.
Mille excuses pour le carré Sator (mais un bon génie m'a remis sur le chemin), scoop vraiment intéressant.
C. Alverda
ANIMATEUR +
Messages : 353
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par C. Alverda »

Trouvé ce matin, pour queues d'cerises, "L'Occultisme dans la politique - de Pythagore à nos jours" signé Gérard ET Sophie de Sède, publié en 1994, et que j'avais négligé.

Dans le chapitre IX : "Occultisme et services spéciaux à la Belle Epoque", un long passage est consacré à "l'affaire de Rennes" commençant ainsi :
"L'affaire de Rennes-le-Château, que nous avons découverte en 1962 et qui, depuis lors, est devenue célèbre, a fait couler beaucoup d'encre, et rarement de la meilleure (1)...
Cette note 1 rappelant la publication en 1988 de "Rennes-le-Château, le dossier, les impostures, les phantasmes, les hypothèses." on pouvait s'attendre à une réévaluation des faits et hypothèses. Las, De sède persiste et signe.
B. S. est introduit à Paris "par on ne sait qui" dans le salon de la "cantatrice occultiste Emma Calvé que fréquentaient assidûment Papus, Jules Bois, Stanislas de Guaïta et Péladan [...] Les relations de Béranger Saunière et d'Emma Calvé ne furent pas éphémères : ils eurent une longue liaison mentionnée par tous les biographes de la cantatrice."
Après avoir passé en revue "le jésuite Alfred Saunière" et tous les acteurs francs-maçons de l'affaire, des Fleury aux Hautpoul en passant par Monti, il est écrit : "Ces faits tous bien établis, trouvent leur place, ainsi que les diverses pièces sur un échiquier en début de partie, si l'on situe la vie de l'abbé Béranger Saunière dans le contexte de son double entourage, occultiste et religieux.
La partie commence avec la découverte des grimoires. Ils ont disparu mais il est probable qu'ilas avaient été déposé dans l'église par un des Fleury et des Hautpoul
[...]
Que Saunière ait adhéré à L'Ordre kabbalistique de la rose+croix créé par Péladan n'est pas douteux. La meilleure preuve nous en a été laissée par Béranger lui-même qui, restaurant son église, l'a entièrement aménagée et décorée comme une loge rosicrucienne.
Or Péladan était naudorffiste comme tous les adeptes du Martinisme."
Et le chapitre se termine ainsi :
"Si richement rémunéré qu'il fut et si luxueux que fut son train de vie, il est tout à fait impossible qu'il ait pu dépenser pour son propre compte plus de 23 millions de nos francs en moins de vingt-cinq ans. Il rétrocédait nécessairement à d'autres une bonne partie des fonds qui passaient entre ses mains.
Dans l'affaire insolite de Rennes-le-Château, occultisme et services secrets faisaient, une fois de plus, bon ménage."
A quoi jouaient les De Sède avec "grimoires" et "échiquier" en 1994 ? Je ne sais, l'hypothèse que Gérard (le geai rare !) ait pu se sentir ridiculisé et avoir le sentiment d'une revanche à prendre me parait faible. Alors ? Le fait qu'il ait prétendu avoir accès aux archives de Monti va-t-il dans ce sens ?
Réponse bienvenue !

:hello:
Avatar du membre
Philemon
Spécialiste RLC
Messages : 604
Enregistré le : 21 mai 2011, 15:44

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par Philemon »

Pour les faceboukophobes ! (la faceboukophobie est un délit pas une opinion ! :innocent: ) :

C'est vraiment une manie chez les de Sède de donner leur date d'arrivée sur la colline ! Cela doit cacher quelque chose... (Je pense que Sophie de Sède avait peut être entendu parler de l'affaire... mais sans penser que cela pouvait être utilisé pour en faire un roman)

Dans l'interview de Facteur X que nous publions Gérard ne parle pas de chronologie mais s'empresse de dire que c'est une affaire "de sa région"... comme s'il la connaissait depuis toujours.

Pour revenir sur ta question...
Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de différences entre la vision des faits à la fin des années 60 et... l'apparition du da Vinci Code, quoiqu'en disent les anciens combattants ! Pas forcément d'ailleurs à cause du contenu du livre de Dan Brown, mais plus parce que le livre est publié quand pas mal de monde arrive sur internet... ce qui favorise les échanges et les vérifications...

Je pense que de Sède croyait sincèrement à ce qu'il disait, il devait bien y avoir quelques anecdotes qu'il savait fausses, mais globalement il croyait à l'affaire, à toutes les affaires ! L'interview encore une fois de Facteur X, qui date du début des années 2000 le prouve ! Il confirme et assume tout !

Un autre livre de de Sède qui m'intéresse, même s'il ne parle pas de Rennes le Château, "L'étrange univers des prophètes" est du même acabit ! Nostradamus est un prophète et un espion des Habsbourg ! De Sède croit à tout ! Pas de recul, pas de second degré.

Il suffit de voir les livres qui sortent actuellement sur RLC pour savoir que rien n'a vraiment changé depuis la belle époque de Robert Charroux...

Ah si, il y a des changements ! Les images Guérin Boutron de notre enfance où la belle Emma posait...

Après, on aime ou on n'aime pas...

Image

:blush:

Philemon
RLC, c'est plus grand à l'intérieur !
garamus
ANIMATEUR +
Messages : 456
Enregistré le : 04 déc. 2011, 10:06

Re: Café de Rennes le Chateau:

Message par garamus »

Merci Philémon de ta générosité aux pauvres phobiques délictueux :biggrin:
Idem pour le magazine avec Aronnax que je vais découvrir. Bonne continuation dans vos publications :hello:
On ne peut dessiner le simple, qu'après une étude approfondie du complexe
Répondre