Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Rennes-le-Chateau, l'abbé Saunière, mystères, trésor, graal, Arche d'Alliance, tombeau, Boudet, Rennes-les-Bains, étude, recherche, partage ... etc. Tout est là !
Règles du forum
Il est impératif de lire les règles avant de poster sur le forum!

Aides du forum
Si vous avez des difficultés pour poster votre message (édition, mise en page, BBcodes...) consultez la F.A.Q. ou consultez le guide:
Créer du texte en gras, italique et souligné - Changer la taille ou la couleur du texte - Puis-je combiner les balises de mise en forme ? - Citation dans les réponses - Créer une liste - Créer un lien vers un autre site - Ajouter une image à un message - Insérer une video - Envoyer une image depuis son ordinateur
Répondre
JAUCLIN
Spécialiste RLC
Messages : 1049
Enregistré le : 28 août 2004, 12:39
Contact :

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par JAUCLIN »

Aronnax tu as raison.
En effet, je pense aussi qu'elle n'a pas existé en cette forme . . C'est pour cette raison que je fais allusion à "toute ou partie du texte".
JAUCLIN
Spécialiste RLC
Messages : 1049
Enregistré le : 28 août 2004, 12:39
Contact :

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par JAUCLIN »

Pas de problème Aronnax ... :wink:
bonne soirée.
Robin Corbuthion
ANIMATEUR +
Messages : 338
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par Robin Corbuthion »

Bonjour Aronnax,

C'est bien d'avoir écrit à l'ancien ... Il est content car il ne travaille surtout que par correspondance ...

Pour le contenu de ta réponse ci-dessus, tu ne vas aboutir à rien à partir les éléments que tu utilises ...

Tu écris : "La thématique de l'Arcadie reliée au Razès apparaît dès mars 1965" ...
- Faux ! La thématique de l'Arcadie reliée au Razès apparaît dès 1280-1307 avec l'Ordre du Temple et la dalle templière "REGIS REDDIS" ...

Ensuite, il n'y a jamais existé de filiation ésotérique sur l'affaire des deux Rennes, hormis la transmission du secret entre Rome, les curés et les prêtres de l'Aa, depuis St Vincent de Paul, via les curés Boudet et Saunière, et jusqu'à nous ...

Jean Robin est le roi du tartinage ésotérique qui ne conduit nulle part ...
Avec opération Orth, il nous a prouvé qu'il n'était qu'un manipulateur sur la personne de Marcel Captier ...
C'est lui qui est à l'origine de cet extrait de roman normand où l'on parle la Montagne Noire ...
Il n'y a que Jean Robin qui veut nous faire croire qu'il existe quelque chose dans la Montagne Noire ...
Quand certains chercheurs ne trouvent pas de solutions, ils s'en inventent à foison ...

Avec Pierres et Papiers, c'est pareil ... Tu ne pourras jamais avancer ...

Pour le texte de Christian Attard c'est pareil .... Cela ne conduit nulle part ...

Si tu te mets à courir après tous les farfelus et les plaisantins qui sont montés à Rennes-le-Château et qui ont écrit des âneries, tu n'auras pas assez de trois vies pour tout revisiter et tu vas y perdre ton argent, ton temps et ton latin ...
Et c'est ton épouse qui va devenir désagréable ...
Il ne s'agit pas de faire l'autruche mais de ne pas s'égarer à perdre son temps et d'aller à l'essentiel, car les temps nous sont comptés ...

J'en parle en connaissance de cause car, par le passé, j'ai contacté beaucoup d'anciens chercheurs ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 1472
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par crétin premier »

...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
léa rosi
Membre RLC
Messages : 16
Enregistré le : 17 oct. 2017, 09:13

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par léa rosi »

Le fabuleux trésor de la fille de Paul-Urbain de Fleury

Le 28 juin 1907, Alexandrine de Fleury*, veuve de Clausade, décède à Rabastens.
Dès 1896, elle prend des dispositions pour léguer un fabuleux trésor contenant 5kg 500 d'or et près de 86 kg d'argent.
Cette succession, hors du commun, va attiser bien des convoitises. Il s'en suivra 2 procès retentissants en 1908 et 1909 où sera disputé cet héritage entre la ville de Toulouse, la Société archéologique, le neveu et exécuteur testamentaire et les héritiers naturels.

* Alexandrine-Guilhermine est le second enfant de Paul-Urbain de Fleury, née en 1821 soit deux ans après son frère Henri (1819-1878). A la mort de son père, elle était âgée de 14 ans. :read:
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 1472
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par crétin premier »

Bonjour Léa...
Il s'agit là d'une belle somme mais pas vraiment d'un fabuleux trésor...
De nos jours l'or se négocie aux alentours de 56 000 euros le kg et l'argent 500 euros le kg... Ces cours ont peu varié depuis un siècle et il s'agissait donc d'un héritage "coquet" de moins d'un demi million d'euros actuels... Pas de quoi affoler les foules mais certainement assez pour déchirer une famille desargentée...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
léa rosi
Membre RLC
Messages : 16
Enregistré le : 17 oct. 2017, 09:13

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par léa rosi »

C1 :wave: ,

5,5 kilos ...en pièces d'or et 86 kilos ...en pièces d'argent :wub:

Dans un testament olographe, en date du 20 mai 1896, Alexandrine de Fleury indique ce qu'elle veut léguer à la Société Archéologique du Midi. Elle écrit ainsi : « Je veux que ces messieurs (les messieurs de la Société Archéologique) prennent dans mon appartement tous les objets d'art, bibelots, tableaux qui s'y trouvent et qui sont dignes de figurer à leur musée ».
Outre ces différents objets, elle lègue surtout à cette société un médailler de grande valeur, estimé à 180 000 Fr de l'époque, un des plus beaux médailler de France.
Avatar du membre
léa rosi
Membre RLC
Messages : 16
Enregistré le : 17 oct. 2017, 09:13

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par léa rosi »

Dans le bulletin de la Société Archéologique de 1917, le médailler de la fille de Paul-Urbain a été inventorié comme suit :

Image

Cette collection de 1er ordre réunit des monnaies et des médailles de la plus grande rareté et du plus haut intérêt, depuis des monnaies antiques (monnaies grecques, romaines, gauloises) jusqu'aux fines épreuves du 18ème siècle, sans oublier les prodigieuses médailles de Pisanello et des médailles de la Renaissance italienne.
Aux termes des débats, la cour d'appel de Toulouse, du 20 mai 1909, retiendra la volonté initiale de Mme de Fleury, veuve Clausade, de léguer le médailler aux incomparables richesses au musée de Toulouse.
Toutefois , après avoir été conservé de longues années dans le coffre d'une banque, il faudra attendre 1930 pour que le public puisse admirer le fabuleux trésor de la fille de Paul-Urbain de Fleury. :smile:
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 1472
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par crétin premier »

Bonjour Léa...
Le fait que ces quelques kilos d'or soient constitués de pièces rares et/ou anciennes plutôt que de bêtes lingots change considérablement la donne...
Ce genre de collection demande en effet une vie entière, voire des générations, ou des sommes colossales pour être constituée...
Encore un mystère de plus venant brouiller les pistes d'une affaire déjà bien obscure... :scratch:
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par grominet »

S’agirait-il de l’héritage reçu (« musée « constitué au début du XIXe siècle) par la petite fille ?
Si oui l’équipe menée par Labouisse y avait participé suivant les conseils de l’abbé Cauneille.
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par grominet »

Aronnax a écrit : 26 sept. 2023, 20:03 Je constate qu'ily a encore de rares chercheurs (en l'occurrence une chercheuse) qui s'intéressent au cœur de cible
Bonjour à tous,

Oui et ceci est passionnant.
J'ai vu, en plus, une réflexion sur la constitution de médaillers...

Nous avions le manuscrit Delmas mais aussi ceci :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... /f351.item

Encore un abbé local (Jean Bertrand), très impliqué dans la recherche de "monumens celtiques".
Bien entendu en lien avec les "antiquaires toulousains" (ici : Charles Clément Martin de Saint Amand).
Le docteur Courrent a largement développé le sujet.

A noter que l'abbé Boudet a retenu que Fa pouvait venir de fanum (temple) et l'applique aux Fangallots (fanum Gallorum).

Sourire : ce char pourrait être un quadrige (comme sur les pièces de l'abbé Saunière) et le secteur vraiment mériter "cités des chariots".
Le souvenir en a perduré dans le monde gréco-romain.
https://www.ma-shops.fr/shops/search.ph ... atid=14485

Frappe locale ou retours de la Terre Sainte ?
Retours intéressants quand Philippe le Bel a décidé que l'or serait la monnaie de référence.
Les "changeurs" locaux et toulousains s'en sont donné à cœur joie. Y compris avec le trésor d'Arques.

Saisie révolutionnaire montre qu'il était prudent de dissimuler les médaillers.
Ou aussi de les préparer pour l'ex intendant local, bras droit de Mgr Dillon, missionné pour financer l'armée des émigrés ?
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par grominet »

Image
Si l'abbé Saunière a fait de même... (l'honorable de Saint Amand collectionnait aussi les roues de chariot et avait un médailler conséquent).
L'abbé Jean Bertrand, de Limoux, était un de ses fournisseurs.

Deux siècles où l'on reparle de trésors : le XIIIe et le XVIIIe ?

Amusement : Une sépulture de la famille du changeur toulousain ayant manipulé l'or d'Arques aurait été réutilisée par le consistori del gay saber devenu dels jocs florals... L'échange de biens pouvant être saisis contre des pièces d'or s'est beaucoup pratiqué à l'époque.

Pour Quintus Valerius serait-ce un affranchi de la gens Claudia ? Eux aussi s'y connaissaient pour ramasser les richesses.
En attente donc de ce que va écrire Aronnax.

Exemple de méthodes au XVIIe siècle (bien avant Boudet, donc) :
"...comme de nombreux antiquaires européens, il a eu recours aux itinéraires antiques, aux traditions locales, aux travaux d’érudits modernes et à ses réseaux de contacts. De manière beaucoup plus originale, il utilise aussi la toponymie, à partir de sources franques, et des observations topographiques..."
https://publications-prairial.fr/larhra ... php?id=331
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 1472
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par crétin premier »

Salut François et tous les z'ots...
Connaissant ta curiosité et tes talents d'enquêteur je suppose que tu as découvert le musée ayant acheté ces pièces et que tu en connais l'origine...
Le motif me semble d'inspiration grecque mais les pièces ont pu être frappées ailleurs qu'en Grèce... Leur datation serait déjà un indice très intéressant et pourrait éventuellement confirmer une hypothèse que j'avais émise ici il y a quelques années...
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par grominet »

Bien des médaillers ont changé de mains à la Révolution. Mais qui en a profité ?
Notre pauvre abbé Bertrand en a été victime.
https://books.google.fr/books?id=d7JCAA ... 84&f=false
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Réflexions sur l'énigme de Rennes le Chateau

Message par grominet »

Aronnax a écrit : 27 sept. 2023, 08:44 Il s'agissait vraisemblablement d'un dépôt votif, dans la tombe d'un citoyen romain de la Narbonnaise appartenant à la Gens Voltinia.
Un nommé Quintus Valerius.

Image
Deuxième intérêt, Quintus Valerius serait, comme la majorité des habitants de la Gaule narbonnaise à l'époque, membre de la tribu Voltinia et, contrairement à ce que je pensais, apparenté à la Gens Valeria.
Eux aussi ont récupéré bon nombre de pièces résultant de pillages. Même les Tectosages auraient aussi été dépouillés.
Pas forcément d'ailleurs lors d'une embuscade mais en curant les lacs où ils déposaient leurs trésors sacrés.

La gens Valeria aurait fourni bien des premiers chrétiens dés le 2e siècle.

Quant aux collectionneurs ("antiquaires") ils avaient plusieurs exemplaires d'une même monnaie quand ils mettaient la main sur un trésor.
C'est le cas de Saint Amand (plus de 40 000 "médailles", de mémoire).

Mais il est vrai, si nous lisons le manuscrit Delmas, que, localement, c'est quasiment un inventaire à la Prévert.
Répondre