Les toiles de l'Aude

Rennes-le-Chateau, l'abbé Saunière, mystères, trésor, graal, Arche d'Alliance, tombeau, Boudet, Rennes-les-Bains, étude, recherche, partage ... etc. Tout est là !
Règles du forum
Il est impératif de lire les règles avant de poster sur le forum!

Aides du forum
Si vous avez des difficultés pour poster votre message (édition, mise en page, BBcodes...) consultez la F.A.Q. ou consultez le guide:
Créer du texte en gras, italique et souligné - Changer la taille ou la couleur du texte - Puis-je combiner les balises de mise en forme ? - Citation dans les réponses - Créer une liste - Créer un lien vers un autre site - Ajouter une image à un message - Insérer une video - Envoyer une image depuis son ordinateur
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 1472
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Les toiles de l'Aude

Message par crétin premier »

Moqueur, va... :tongue:
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
patrice
Spécialiste RLC
Messages : 682
Enregistré le : 03 août 2006, 10:35

Re: Les toiles de l'Aude

Message par patrice »

[quote="C. Alverda" post_id=112306 time=1658953999 user_id=2142]
[quote=patrice post_id=112305 time=1658945352 user_id=486]
..
[/quote]
En ce cas elle a commencé depuis longtemps l'Ere du Verseau :lol:
Voici une repro de gravure datée fin XVIe-début XVIIe, cliquer sur la couverture de cette excellente revue d'hermétisme :
[img]https://www.arca-librairie.com/images/fildariane.jpg[/img]
[/quote]



Ta gravure illustre bien le lent passage vers le verseau :hello: , je trouve; Même si l'alchimiste tente l'élévation de tout temps

Pour moi, les 1ers rayons s'expriment par l'apparition du sacré coeur, à Paray le monial, en 1685. En l'an 30, Jésus multiplié les poissons et les pains, en phase avec l'arrivée de l'ére du Poisson. Il multipliait aussi les pains suivant l'axe poisson-vierge (le signe en face). pareil pour Moise d'ailleurs, qui joue des symboles de l'ère du bélier, suivant l'axe Bélier-balance (sacrifice du mouton et tables de la lois(balance))
Pour plus de précisions, voir:
http://axes.unblog.fr/2019/01/05/astrologie/

Mais je reviens au Sacré Coeur. Cette fois, le symbole (coeur) n'est plus poisson mais Lion. On peut considérer dès lorsque l'apparition veut nous faire "glisser" vers l'axe lion-verseau, au niveau de la puissance du symbole. Disons que c'est mon crédo. La révolution industrielle résulte des 1ers rayons du verseau, signe inventif... Tout change technologiquement après des siècles ou tout stagnait, à ce niveau dans le Poisson (je n'ai pas dit que cette stagnation était une mauvaise chose).

Tout ce que tu veux que j'étaie, Aronnax :hello: , c'est du Max Heindel, en gros. Donc, tu peux tout jeter à la poubelle selon le sentiment que tu as de lui...
Mais attention, le vibratoire ne s'écrit pas. Il se vit. De même, si tu demandes à Dieu d'étayer son existence, pas sûr qu'il te réponde de façon écrite....
Je connais un gars qui faisait du voyage astral. Ses amis étaient étonnés et sceptiques. L'un d'eux lui demanda de se "décorporer" et d'aller voir ses plaques d'immatriculation à 1 km du lieu où ils étaient. Ce fut fait. Mais dès lors, les amis cartésiens cherchèrent la faille. Ils n'arrivaient pas à se convaincre...Et ainsi de suite...C'est infini...
Je te fais rire en considérant M Heindel comme du top niveau
Et tu me fais rire, en passant complètement à côté, selon moi

En attendant, ce sont les benoit 16, qui mènent la danse et les Padre Pio regardent
Mais les données vont s'inverser. Absinthe se dit Tchernobyl, en ukrainien (cf 3eme trompette de l'apocalypse, qui veut dire révélation)

La Rose-Croix, ce sont des guides invisibles, on n'est pas obligé de l'appeler Rose-Croix. Ils agissent depuis bien avant le moyen-àge.
Mais ce n'est après tout qu'une histoire de mots; Tu as bien le droit de ne reconnaitre que le cerle de Tubingen
Je pense que M Heindel fait oeuvre toute aussi utile, pour l'élévation des humains; Mais à chacun de voir...
patrice
Spécialiste RLC
Messages : 682
Enregistré le : 03 août 2006, 10:35

Re: Les toiles de l'Aude

Message par patrice »

Le caducée-serpentaire suggéré largement dans ce tableau de Poussin... Voir les 2 arbres entrelacés au dessus de la tête de la chèvre Amalthée (un homme lui tient les cornes)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:L ... wichPG.jpg
C. Alverda
Spécialiste RLC
Messages : 834
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Les toiles de l'Aude

Message par C. Alverda »

Merci pour la documentation Aronnax !

Ce qui relie à l'évidence toile et gravure c'est la forte influence du Songe de Poliphile, Master Virgile devrait en convenir :hello:
J'ai un peu de mal à envisager que la gravure soit une reproduction d'une toile de Poussin, mais bon puisque c'est écrit dessus (ou dessous) ! :hmm:
C. Alverda
Spécialiste RLC
Messages : 834
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Les toiles de l'Aude

Message par C. Alverda »

Oh ce n'est pas au tombeau que je faisais allusion ! mais à la curieuse distribution anges putti. :asmo10:
Avatar du membre
Virgile
Spécialiste RLC
Messages : 716
Enregistré le : 31 juil. 2020, 16:07

Re: Les toiles de l'Aude

Message par Virgile »

Salut à tous,
Rospigliosi donne trois sujets à Poussin, celui des Bergers, de la Danse et celui du Temps qui délivre la Vérité. Mais on ne sait pas s'il est le vrai commanditaire de ces tableaux.
Concernant l'éléphant et le tombeau, Charly a raison d'évoquer le Songe de Poliphile (éléphant, obélisque, voir le Bernin aussi).

Ce qui m'intéresse dans la Danse de la vie humaine, c'est la représentation d'Hélios, dans un cercle, les bras écartés et tout-à fait en haut du tableau.
Avatar du membre
Virgile
Spécialiste RLC
Messages : 716
Enregistré le : 31 juil. 2020, 16:07

Re: Les toiles de l'Aude

Message par Virgile »

Salut Aronnax,
l'éléphant est un symbole de la religion chez Ripa (et de la tempérance), il est également souvent présent dans les représentations de l'Afrique.
Sur la gravure de Morghen, on trouve également le verset 15 du chapitre 7 d'Esaïe. Je ne connaissais pas cette oeuvre.

Tu as complètement raison pour "l'extrême onction", c'est exactement ce à quoi je pensais. A noter que l'ombre sur le tombeau des Bergers, effet dû au soleil, suggère le même symbole.
La danse de la vie humaine, qui est une ronde, peut aussi s'appeler "picoulet". ;)
C. Alverda
Spécialiste RLC
Messages : 834
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Les toiles de l'Aude

Message par C. Alverda »

Salut Aronnax, et tutti,

Sacré breton ! Disons que j'en ai sous le pied :biggrin:

Quelques rappels nécessaires à une argumentation (quelque peu !) étayée à propos de ce dessin attribué au Guerchin :

Au Moyen-Age, littérature (dont l'énorme production liée au Graal) et peinture s'expriment en Europe selon une conception quaternaire du monde. C'est seulement avec l'agrandissement de la conscience qu'un nouveau paradigme émerge à la Renaissance, conséquence des découvertes tant physiques (Amérique, microscope, télescope) qu'intellectuelles (la nouvelle perspective, le concept de quinte-essence), c'est ainsi que l'on passe au "carré long", le rectangle, qui permet par exemple la peinture de paysages.

Le maître-maçon que l'on voit représenté avec des gants blancs tenant règle et compas (d'appareillage) disparaît au profit de l'architecte qui n'a aucune formation dans le "mestier" du bâtiment ! En Italie, d'où toute culture provient alors, le dessin devient premier dans l'expression artistique, avec un seul mot "disegno" pour exprimer les mots français : dessein et dessin.
Le "Compagnonnage" - les guillemets s'imposent - devient ainsi le "client" de l'architecte, et l'on a deux conceptions de l'Art du Trait, celle de la Loge où les tracés de projection se font au sol à la craie et au charbon et celle où l'on s'exprime sur le papier, pour l'architecte avec règle et compas (de dessinateur), Dürer par exemple a suivi les deux formations. C'est dans ce contexte de rupture que la Maçonnerie (d'obédiences) pouvait émerger, avec au début du XVIIIe siècle l'introduction de la légende d'Hiram, or c'est dans ce siècle qu'un "faux Guerchin" inonde le marché de l'art avec ses productions. Il a trompé bien des experts ! Et si c'est bien une allusion à la légende d'Hiram qui est mise en scène ici :cool: , c'est à cet artiste qu'on la doit. :asmo8:
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Les toiles de l'Aude

Message par grominet »

C. Alverda a écrit : 07 juil. 2023, 14:58 Au Moyen-Age, littérature (dont l'énorme production liée au Graal) et peinture s'expriment en Europe selon une conception quaternaire du monde. C'est seulement avec l'agrandissement de la conscience qu'un nouveau paradigme émerge à la Renaissance, conséquence des découvertes tant physiques (Amérique, microscope, télescope) qu'intellectuelles (la nouvelle perspective, le concept de quinte-essence), c'est ainsi que l'on passe au "carré long", le rectangle, qui permet par exemple la peinture de paysages.

Le maître-maçon que l'on voit représenté avec des gants blancs tenant règle et compas (d'appareillage) disparaît au profit de l'architecte qui n'a aucune formation dans le "mestier" du bâtiment ! En Italie, d'où toute culture provient alors, le dessin devient premier dans l'expression artistique, avec un seul mot "disegno" pour exprimer les mots français : dessein et dessin.
Le "Compagnonnage" - les guillemets s'imposent - devient ainsi le "client" de l'architecte, et l'on a deux conceptions de l'Art du Trait, celle de la Loge où les tracés de projection se font au sol à la craie et au charbon et celle où l'on s'exprime sur le papier, pour l'architecte avec règle et compas (de dessinateur), Dürer par exemple a suivi les deux formations. C'est dans ce contexte de rupture que la Maçonnerie (d'obédiences) pouvait émerger, avec au début du XVIIIe siècle l'introduction de la légende d'Hiram, or c'est dans ce siècle qu'un "faux Guerchin" inonde le marché de l'art avec ses productions. Il a trompé bien des experts ! Et si c'est bien une allusion à la légende d'Hiram qui est mise en scène ici :cool: , c'est à cet artiste qu'on la doit. :asmo8:
Bonjour à tous,
Effectivement.
Malgré tout on savait, au Moyen-Age, passer du plan au volume et la pierre, dès la carrière, avait déjà sa place.
http://classes.bnf.fr/villard/feuillet/index.htm
Le « faux Guerchin » est intéressant à suivre.
La future légende d’Hiram semble pourtant avoir des prédécesseurs.
Quant aux « compagnons «  ils étaient bien présents à RLC...Ce qui faisait rager Mgr Pavillon.
C. Alverda
Spécialiste RLC
Messages : 834
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Les toiles de l'Aude

Message par C. Alverda »

grominet a écrit : 07 juil. 2023, 16:27
Malgré tout on savait, au Moyen-Age, passer du plan au volume et la pierre, dès la carrière, avait déjà sa place.
http://classes.bnf.fr/villard/feuillet/index.htm
Le « faux Guerchin » est intéressant à suivre.
La future légende d’Hiram semble pourtant avoir des prédécesseurs.
Quant aux « compagnons «  ils étaient bien présents à RLC...Ce qui faisait rager Mgr Pavillon.
Bonjour Grominet,

Le Carnet de Villard est exceptionnel, dans tous les sens du terme !

Quelques mots sur ces "compagnons" présents à RlC ? :tongue: Merci.

:hello:
Avatar du membre
grominet
Spécialiste RLC
Messages : 1518
Enregistré le : 01 mai 2014, 19:56

Re: Les toiles de l'Aude

Message par grominet »

C. Alverda a écrit : 07 juil. 2023, 16:39 Le Carnet de Villard est exceptionnel, dans tous les sens du terme !

Quelques mots sur ces "compagnons" présents à RlC ? :tongue: Merci.
Cités dans la vie de Mgr Pavillon mais pas pour leurs talents de bâtisseurs...plutôt pour leur goût pour la danse.
Ce qui faisait rager notre brave évêque.
Au moins avaient-ils de l’occupation sur place...
C. Alverda
Spécialiste RLC
Messages : 834
Enregistré le : 21 juin 2022, 19:19

Re: Les toiles de l'Aude

Message par C. Alverda »

grominet a écrit : 08 juil. 2023, 07:30
C. Alverda a écrit : 07 juil. 2023, 16:39 Le Carnet de Villard est exceptionnel, dans tous les sens du terme !

Quelques mots sur ces "compagnons" présents à RlC ? :tongue: Merci.
Cités dans la vie de Mgr Pavillon mais pas pour leurs talents de bâtisseurs...plutôt pour leur goût pour la danse.
Ce qui faisait rager notre brave évêque.
Au moins avaient-ils de l’occupation sur place...
:good:

Gavots et bons drilles ! :taunt:
Avatar du membre
Virgile
Spécialiste RLC
Messages : 716
Enregistré le : 31 juil. 2020, 16:07

Re: Les toiles de l'Aude

Message par Virgile »

Salut Aronnax,
si tu regardes bien le tombeau du dessin préparatoire, tu devrais t'apercevoir qu'il n'a jamais eu la forme du tombeau des Bergers ou de la gravure de Morghen. Il y a une pièce de tissu qui donne cette impression mais ce n'est en réalité pas le cas, de plus ce n'est pas vraiment les mêmes dimensions.
Image

:hello:
Avatar du membre
Virgile
Spécialiste RLC
Messages : 716
Enregistré le : 31 juil. 2020, 16:07

Re: Les toiles de l'Aude

Message par Virgile »

Autre variation sur le même thème, sans les éléments "magiques"... :biggrin:
Image
Avatar du membre
crétin premier
Spécialiste RLC
Messages : 1472
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Les toiles de l'Aude

Message par crétin premier »

Salut François...
Ce fameux signe "d'horreur" (sign of horror en rosbif) ne pourrait-il pas découler d'une légère méprise, voire d'une bête erreur de transcription ???
Car pourquoi être "horrifié" par la mort si on croit à la vie après la mort ???
Se pourrait-il que le "sign of horror" ne soit en fait que le "sign of horeor", c'est à dire une prière, une invocation ???
Ce ne serait pas là première fois qu'une petite lettre de rien du tout change radicalement le sens d'une phrase... Ce brave Erasme pourrait t'en parler s'il était encore de ce monde... :grin:
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Répondre