Re: Décryptage des parchemins

Rennes-le-Chateau, l'abbé Saunière, mystères, trésor, graal, Arche d'Alliance, tombeau, Boudet, Rennes-les-Bains, étude, recherche, partage ... etc. Tout est là !
Règles du forum
Il est impératif de lire les règles avant de poster sur le forum!

Aides du forum
Si vous avez des difficultés pour poster votre message (édition, mise en page, BBcodes...) consultez la F.A.Q. ou consultez le guide:
Créer du texte en gras, italique et souligné - Changer la taille ou la couleur du texte - Puis-je combiner les balises de mise en forme ? - Citation dans les réponses - Créer une liste - Créer un lien vers un autre site - Ajouter une image à un message - Insérer une video - Envoyer une image depuis son ordinateur
Répondre
Robin Corbuthion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: Décryptage des parchemins

Message par Robin Corbuthion »

Thierry Espalion a écrit : 20 oct. 2020, 23:32 Pour rester dans le factuel, je vais préciser :

Le fait est que le récit de cette excursion (sesa tome 17) est l'unique document officiel mentionnant une large dalle gravée, brisée dans son milieu et mesurant 1m30 sur 0m65. C'est factuel !
Le fait est que le récit de cette excursion (sesa tome 17) est l'unique document officiel où est présentée la fameuse épitaphe ! C'est factuel !
Le fait est que cette dalle et cette épitaphe ont toutes deux, disparu. C'est factuel !
Aucune des deux n'a par la suite été évoquée dans aucun autre document officiel. C'est factuel !

Le fait est que la fameuse phrase "Bergère pas de tentation ..." est composée de 128 lettres. Et pas n'importe lesquelles puisqu'elle est constituée des lettres pspraecum et de toutes les lettres de l'épitaphe visible dans ce document (128 lettres). C'est factuel !

Le paragraphe dans lequel est évoquée une dalle gravée et brisée dans son milieu, qui tout comme la fameuse épitaphe imprimée en vis-à-vis, est mentionnée pour la toute première et la dernière fois, avant de disparaitre, est un paragraphe constitué d'exactement 128 lettres !!!
C'est l'unique paragraphe du récit composé de 128 lettres !
C'est factuel !
Bonjour Thierry Espalion,

Bravo pour toutes tes découvertes qui confirment en tous points ce que j'ai déjà annoncé :

- C'est l'abbé Henri Boudet qui s'est occupé d'organiser la publication de cet article de la visite de la SESA, en 1905 ;

- C'est l'abbé Henri Boudet qui avait photographié la stèle de la marquise dans le cimetière de Rennes-le-Château, bien avant l'arrivée de l'abbé Bérenger Saunière, a demander à son frère Edmond Boudet de tirer de cette photo un dessin qui soit une reproduction parfaite de cette stèle brisée dans son milieu et mesurant 1m30 sur 0m65 ;

- C'est l'abbé Henri Boudet qui avait demander à son frère Edmond Boudet d'utiliser son dessin de la stèle pour l'intégrer dans le plan de Rennes-les-Bains pour son livre la VLC, telle que l'a découverte et présentée le chercheur Jacques Mazières, lors de sa conférence au château de Rennes ;

- Si l'abbé Henri Boudet a tenu à sauvegarder et à transmettre par l'article de la SESA une reproduction parfaite de la stèle de la Marquise, conçue et réalisée par l'abbé Antoine Bigou, en même temps que son ouvrage manuscrit, codé et unique, "TRACTATUS DEO" qu'avait récupéré l'abbé Henri Boudet, c'est que la stèle de la marquise est la clef principale des mystères des deux Rennes, que l'abbé Antoine BIGOU a transmis à la postérité avec l'aide de son condisciple de l'AA l'abbé Henri Boudet ...

- Le fait d'utiliser un texte de 128 lettres est la signature d'un membre de l'Aa, la société secrète sacerdotale, et ce codage se rapporte au double échiquier qui ramène à la devise de l'Aa dans les aActes de Apôtres (AA) "Cor Unum et Anima Una" (d"un seul coeur et d'une seule âme) ...

Lisez le CODE AA RLC ... d'Herman TREIL ... si vous désirez comprendre cette énigme ...

Brûlez tous vos livres sur RLC pour le conserver que la VLC et le CODE AA RLC ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Avatar du membre
Philemon
Animateur
Messages : 279
Enregistré le : 21 mai 2011, 15:44

Re: Décryptage des parchemins

Message par Philemon »

Je crois que personne ne vous empêchera de compter, TE et HT, de compter et de compter encore...

Cela ne me dérange pas plus que cela, donc comptez et arrêtons ces échanges totalement infructueux.

Un point quand même, qui ne demande pas de réponse : qui a parlé pour la première fois de cette excursion SESA dans le cadre de l'affaire ?

Je vous le donne en 1000 !

Merci,

Philemon
Hey, il y a un trésor dans la maison d'à côté. - Il n'y a pas de maison à côté ! - Et bien construisons en une ! Groucho Marx
Virgile
Animateur
Messages : 264
Enregistré le : 31 juil. 2020, 16:07

Re: Décryptage des parchemins

Message par Virgile »

Tout ce "factuel" pour tenter de suggérer qu'une énigme se trouve liée à ces éléments, énigme qui a pour solution une mystérieuse phrase que l'on a finalement pas besoin de chercher puisqu'on nous la donne... Faut avouer que c'est pointu tout ça.
Avatar du membre
crétin premier
Animateur
Messages : 298
Enregistré le : 23 août 2017, 09:49
Localisation : en orbite au dessus de Montpellier

Re: Décryptage des parchemins

Message par crétin premier »

Thierry Espalion a écrit : 19 oct. 2020, 17:06
PS : La pièce de l'échiquier nommée ''cavalier'' n'est rien de plus qu'un simple CHEVAL. Aucun cavalier n'est représenté sur le cheval.
cette représentation simplifiée n'est valable que pour les jeux d'échec "low coast"...
les jeux "haut de gamme", et principalement ceux utilisés par les puissants de ce monde, ont bel et bien des "cavaliers" montés souvent représentés en armure et armé d'une lance ornée d'un gonfalon. les autres pièces étaient toutes aussi réalistes et de véritables œuvres d'art...
en général ces jeux étaient très encombrants et les pièces ont été stylisées dans un souci de miniaturisation.
quoi qu'il en soit, le "cavalier" appelle immanquablement la notion de cheval car un cavalier sans cheval est un homme à pied, un fantassin, un biffin et un pousse cailloux... :sick:
reste la SIGNIFICATION différente que peut apporter la présence d'un cavalier ou chevalier par rapport à celle du cheval totémique...
le "M" isolé de la stèle est un moyen de nous amener au "saut du cavalier" mais peut être aussi de nous guider vers un chevalier ou vers la civilisation du cheval (les Celtes principalement mais aussi les peuples scythiques...).
Avant je doutais et je me posais des questions.
Maintenant que je sais je m'en pose encore plus...
Virgile
Animateur
Messages : 264
Enregistré le : 31 juil. 2020, 16:07

Re: Décryptage des parchemins

Message par Virgile »

Ou les aquitains comme dirait l'autre. Le piéton c'est le pion.
Thierry Espalion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 14 août 2010, 01:43
Contact :

Re: Décryptage des parchemins

Message par Thierry Espalion »

crétin premier a écrit : 21 oct. 2020, 11:40
Thierry Espalion a écrit : 19 oct. 2020, 17:06 PS : La pièce de l'échiquier nommée ''cavalier'' n'est rien de plus qu'un simple CHEVAL. Aucun cavalier n'est représenté sur le cheval.
cette représentation simplifiée n'est valable que pour les jeux d'échec "low coast"...
les jeux "haut de gamme", et principalement ceux utilisés par les puissants de ce monde, ont bel et bien des "cavaliers" montés souvent représentés en armure et armé d'une lance ornée d'un gonfalon. les autres pièces étaient toutes aussi réalistes et de véritables œuvres d'art...
en général ces jeux étaient très encombrants et les pièces ont été stylisées dans un souci de miniaturisation.
quoi qu'il en soit, le "cavalier" appelle immanquablement la notion de cheval car un cavalier sans cheval est un homme à pied, un fantassin, un biffin et un pousse cailloux... :sick:
reste la SIGNIFICATION différente que peut apporter la présence d'un cavalier ou chevalier par rapport à celle du cheval totémique...
le "M" isolé de la stèle est un moyen de nous amener au "saut du cavalier" mais peut être aussi de nous guider vers un chevalier ou vers la civilisation du cheval (les Celtes principalement mais aussi les peuples scythiques...).
Bonjour à tous,
Le symbolisme du cheval est aussi intéressant à plus d'un titre ... et cohérent avec plusieurs aspects de cette énigme.

Concernant la pièce de l'échiquier, ce n'est pas seulement une question d'encombrement :

Image

Depuis la seconde moitié de XIXe siècle, les pièces utilisées dans les premières compétitions internationales sont celles du modèle Staunton (créé en 1849), dans lequel la pièce dite cavalier est représentée par un simple CHEVAL.
Le terme CHEVAL s'emploie également pour désigner cette pièce.

De plus, chez les musulmans du Moyen-Orient à qui l'on doit l'essort et la mondialisation du jeu d'échecs (probablement originaire d'Asie), cette pièce de l'échiquier s'appelle le CHEVAL.
"A tous ces hommes ayant œuvré dans l'ombre afin de transmettre le flambeau"
Thierry Espalion
Thierry Espalion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 14 août 2010, 01:43
Contact :

Re: Décryptage des parchemins

Message par Thierry Espalion »

Bonjour à tous,
L'un de vous saurait-il où en est l'état actuel de la recherche concernant l'authenticité de la Pierre dite de Coumesourde ? Sait-on d'où provient sa version en pierre ?

Image
Source :http://www.pays-de-couiza.com/renchato/renchato.html

Est-elle gravée en son verso, comme la version papier ? Est-ce bien cette pierre qui a été exposée au musée ?
Existe-t-il des éléments qui attestent de son existence avant sa publication dans ''L'or de Rennes'' ?

Image

Ce ''jalon'' semble intéressant à plus d'un titre :
- Tout d'abord, la face avant contient exactement 46 lettres (reflet de 64).
Nous constaterons bientôt que l'abbé Boudet a incontestablement souhaité associer les valeurs 46 et 64, et cela à plusieurs reprises, dans la VLC et ailleurs !
- Il s'avère de plus, que la 22e lettre de l'inscription est l'ostensible, lettre M isolée. La graphie de ce M rappelle la rune du CHEVAL.
Le fait que ce M isolé soit la 22e lettre sur 46 (reflet de 64) interpelle !
De plus, en tenant compte du verso, du . et des croix, la Pierre de Coumesourde est composée de 64 caractères !
"A tous ces hommes ayant œuvré dans l'ombre afin de transmettre le flambeau"
Thierry Espalion
Robin Corbuthion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: Décryptage des parchemins

Message par Robin Corbuthion »

Thierry Espalion a écrit : 23 oct. 2020, 13:54 Bonjour à tous,
L'un de vous saurait-il où en est l'état actuel de la recherche concernant l'authenticité de la Pierre dite de Coumesourde ? Sait-on d'où provient sa version en pierre ?
...
Ce ''jalon'' semble intéressant à plus d'un titre :
- Tout d'abord, la face avant contient exactement 46 lettres (reflet de 64).
Nous constaterons bientôt que l'abbé Boudet a incontestablement souhaité associer les valeurs 46 et 64, et cela à plusieurs reprises, dans la VLC et ailleurs !
- Il s'avère de plus, que la 22e lettre de l'inscription est l'ostensible, lettre M isolée. La graphie de ce M rappelle la rune du CHEVAL.
Le fait que ce M isolé soit la 22e lettre sur 46 (reflet de 64) interpelle !
De plus, en tenant compte du verso, du . et des croix, la Pierre de Coumesourde est composée de 64 caractères !
Bonjour Thierry Espalion,

Bien entendu que la dalle de Coume-Sourde est authentiquement TEMPLIERE ! ... (C'est moi qui le précise !) ...

Tout comme la dalle "REGIS REDDIS CELIS ARCIS" ...

Lorsque l'on sait qu'il s'agit de prêtres catholiques qui sont à l'origine de ces codages, tu devrais éviter de nous expliquer que la graphie de ce "M" rappelle la rune du CHEVAL ...
Si tu veux avancer, reste centré sur l'Eglise Catholique sans t'égarer ailleurs ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Robin Corbuthion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: Décryptage des parchemins

Message par Robin Corbuthion »

Philemon a écrit : 21 oct. 2020, 08:47 Je crois que personne ne vous empêchera de compter, TE et HT, de compter et de compter encore...

Cela ne me dérange pas plus que cela, donc comptez et arrêtons ces échanges totalement infructueux.

Un point quand même, qui ne demande pas de réponse : qui a parlé pour la première fois de cette excursion SESA dans le cadre de l'affaire ?

Je vous le donne en 1000 !

Merci,

Philemon
Bonjour Philemon,

il te faudrait au moins avoir la correction de préciser à qui tu t'adresses dans ton message ...
C'est juste une question de bonne éducation, de respect et de savoir-vivre ...

Lorsque tu parles à "on ne sait à qui", sois plus clair dans ton propos ...
Je ne comprends pas les sigles : TE et HT ... Mais il est vrai qu'avec l'abbé Henri Boudet, il vaut mieux savoir compter ...

Pour l'excursion de la SESA tout comme pour ce qui concerne la société secrète sacerdotale "AA", je pense que c'est Pierre Plantard ...
C'est normal, grand couillon, puisqu'il a tout trouvé dans le dossier que lui a remis l'abbé Joseph Courtauly vers 1962-63 ...

Il n'y a que le Secret des Secrets qui n'y était pas dévoilé, et c'est pour cette raison que Pierre Plantard a pataugé et dévoyé le message ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Thierry Espalion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 14 août 2010, 01:43
Contact :

Re: Décryptage des parchemins

Message par Thierry Espalion »

Bonjour à tous,
Au sujet de la date du ''6 juin'' (6.6) suggérant la case F6 : si cette astuce est intéressante lorsque Plantard l'utilise, il n'y a aucune raison de considérer qu'elle est sans intérêt lorsque d'autres l'ont utilisée un demi-siècle avant lui !!!

D'autant plus que celle concernant le socle du calvaire de RLC, par exemple, est bien plus forte que celle de Plantard. Ce n'est pas seulement la date du 6.6 qui est indiquée, elle est accompagnée sur ce même socle, d'une inscription de 128 lettres !!!
C'est factuel ! Et le hasard est exclu puisque l'abbé Boudet a utilisé une astuce similaire dans la VLC, on la retrouve également dans le tome 17 de la Sesa !

Pour rappel, des inscriptions associées au Christ et à la Croix, ont été gravées sur chaque face du socle du calvaire de Rennes-le-Château :
CHRISTUS VINCIT
O CRUX AVE
CHRISTUS REGNAT
IN CRUCE SALUS
CHRISTUS AOMPS DEFENDIT
AIMONS SALUONS RESPECTONS NOTRE CROIX
CHRISTUS IMPERAT
IN CRUCE VITA
La plaque ''souvenir de la mission'' constitue un autre thème.
Sur le calvaire de Rennes-le-Château, l'ensemble des inscriptions associées au Christ et à la Croix, est constitué de 128 lettres !
De plus, selon Philemon, la date 6/6 fait référence à la case F6 de l'échiquier, dans l'univers Plantard. Il semble que ce dernier n'a rien inventé puisque sur la ''plaque du Souvenir'' fixée sur le socle de ce même calvaire, est gravée la date du 6 juin ... Les 128 lettres évoquées se trouvent ainsi gravées auprès de la date 6.6 !

Ce faisant, les concepteurs du domaine ont probablement souhaité suggérer l'importance de la case F6 dans la technique des deux échiquiers (128 lettres).
D'autant plus que ce socle suggère une tour avec la figuration de petits créneaux. De plus, il est l'un des angles du second échiquier géant évoqué par Alain Féral. Toujours par deux ils vont, comme les Jedi :
deux échiquiers réels (dallage Tour Magdala et Tour de verre) et la suggestion de deux échiquiers géants sur le domaine. J'ai déjà abordé le premier et sa 22e case, j'évoquerai le second très bientôt ...
"A tous ces hommes ayant œuvré dans l'ombre afin de transmettre le flambeau"
Thierry Espalion
garamus
ANIMATEUR +
Messages : 390
Enregistré le : 04 déc. 2011, 10:06

Re: Décryptage des parchemins

Message par garamus »

Encore un "128". décidément...
On le trouve, si je ne me trompe:
1) sur la couverture de Boudet
2) dans un paragraphe de la sesa
3) sur ce calvaire de rlc
4) plus stele marquise et phrase bergere
5)j'en oublie?

Additionné aux jeux d'échecs suggérés qu'on trouve à différents endroits du domaine et de l'église, il est difficile de nier qu'on a là une stratégie des codeurs, qui reste à comprendre en grande partie car la signification reste à déterminer partiellement au moins.
Bravo pour le boulot!
On ne peut dessiner le simple, qu'après une étude approfondie du complexe
Avatar du membre
Philemon
Animateur
Messages : 279
Enregistré le : 21 mai 2011, 15:44

Re: Décryptage des parchemins

Message par Philemon »

Bonjour,

Je tiens à préciser que si je laisse entendre que le 6/6 pourrait être une invention de PP pour accentuer son choix, c'est parce qu'il affirme qu'une conférence a eu lieu à l'hôtel de la Tour à cette date et qu'elle évoquait le circuit du cavalier...

Or, PP n'a jamais donné de conférence à l'hôtel de la Tour !

Le reste des trucs sur le 22 ou 128 ne concernent en rien mes recherches.

Philemon
Hey, il y a un trésor dans la maison d'à côté. - Il n'y a pas de maison à côté ! - Et bien construisons en une ! Groucho Marx
P.Silvain
x
Messages : 3435
Enregistré le : 22 févr. 2003, 11:30
Localisation : Aiguille creuse
Contact :

Re: Décryptage des parchemins

Message par P.Silvain »

Philemon a écrit : 26 oct. 2020, 17:30 Bonjour,

Je tiens à préciser que si je laisse entendre que le 6/6 pourrait être une invention de PP pour accentuer son choix, c'est parce qu'il affirme qu'une conférence a eu lieu à l'hôtel de la Tour à cette date et qu'elle évoquait le circuit du cavalier...

Or, PP n'a jamais donné de conférence à l'hôtel de la Tour !

Philemon
Le 6.6 correspond à la date du 6 juin qui est celle de la découverte de l'Aiguille creuse, et pour une raison bien particulière :rules:
UlpiaN
Robin Corbuthion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: Décryptage des parchemins

Message par Robin Corbuthion »

garamus a écrit : 26 oct. 2020, 10:50 Encore un "128". décidément...
On le trouve, si je ne me trompe:
1) sur la couverture de Boudet
2) dans un paragraphe de la sesa
3) sur ce calvaire de rlc
4) plus stele marquise et phrase bergere
5)j'en oublie ?

Additionné aux jeux d'échecs suggérés qu'on trouve à différents endroits du domaine et de l'église, il est difficile de nier qu'on a là une stratégie des codeurs, qui reste à comprendre en grande partie car la signification reste à déterminer partiellement au moins.
Bravo pour le boulot!
Bonjour Garamus,

Je l'ai déjà expliqué ! Le nombre " 128 " est une signature des prêtres de l'Aa dont la devise est tiré du Livre des Actes des Apôtres ...

Livre des Actes des Apôtres 4, 32 : " La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun. "

En latin : "COR UNUM ET ANIMA UNA"

De plus "ACTES DES APôTRES" = "AA" - L'envoi des disciples 2 par 2 - les DEUX "A" mis en semble - LES DEUX AMIS ENSEMBLE -

4 X 32 = 2 X 64 = E ECHIQUIERS = 128 ...

Ce n'est tout de même pas très difficile à comprendre, sauf bien entendu pour des personnes à l'anti-cléricalisme exacerbé ...

Vous avez vraiment du nougat dans la tête, que ce soit Philemon ou toi ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Robin Corbuthion
Animateur
Messages : 295
Enregistré le : 15 août 2018, 15:46
Avertissements : 2

Re: Décryptage des parchemins

Message par Robin Corbuthion »

P.Silvain a écrit : 26 oct. 2020, 20:56 ...
Le 6.6 correspond à la date du 6 juin qui est celle de la découverte de l'Aiguille creuse, et pour une raison bien particulière :rules:
UlpiaN


Bonjour Petrus,

Avec ta découverte de la Suite de FIBONACCI dans la VLC de l'abbé H. Boudet, tu n'as pas vraiment cassé trois pattes à un canard ...

A t'entendre, je pensai que le monde allait basculer sur ses pôles mais, ta sortie n'a pas eu plus d'effet qu'un discret pet de none ...

Je suis un peu déçu ...

Meilleures pensées
Hercule
+ ECCE CRUCEM DOMINI + FUGITE, PARTES ADVERSAE +
VICIT DE LEO DE TRIBU JUDA, RADIX DAVID ! ALLELUIA !
Répondre